Informations syndicales

Publié le

17 mars : Pour l'augmentation immédiate des salaires, des pensions et des minimas sociaux

Le budget des armées explose,
les classes et les postes ferment,
les salaires restent bloqués : inacceptable !

Lors de son allocution télévisée du 2 mars, le président Macron a annoncé que le budget des armées allait fortement augmenter. Rappelons que celui-ci a progressé de 1,7 milliards d’euros chaque année depuis 2017 et qu’à compter de 2023 cette augmentation devrait atteindre 3 milliards d’euros par an.

Et pendant ce temps, le président Macron a supprimé près de 18 000 lits d’hôpitaux depuis le début de son quinquennat.

Et pendant ce temps le ministre Blanquer a rendu 675 millions d’euros sur son budget ces deux dernières années ; pour la rentrée 2022, il supprime 410 équivalents temps plein d’enseignants dans le 2nd degré (alors que 1 883 postes ont déjà été supprimés en 2021) ainsi que 30 postes chez les personnels administratifs.

Au moment où les dépenses militaires explosent, ces sont des milliers de classes et de postes qui sont fermés dans les écoles, les établissements et les services suite aux comités techniques dans les départements et les académies.

Ces mesures provoquent d’ailleurs la résistance des personnels. Les rassemblements, les grèves se multiplient. La FNEC FP-FO les soutient. Que ce soit au nom de la pandémie ou au nom de la guerre, il ne saurait être question, pour la FNEC FP-FO, de suspendre les revendications.

Lire le communiqué de la FNEC FP FO

Informations syndicales

Publié le

8 mars : journée des droits des femmes

Pour l'Union Départemental FO, il en manque 364 !

L’UD FO 35 a fait en sorte pendant les 3 réunions préparatoires que le texte commun se situe au maximum sur un terrain syndical et non sociétal comme c’était le cas au début.

Le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, est une journée de combat pour l’émancipation des femmes, c’est un jour de lutte pour la justice sociale. Les femmes doivent se battre elles-mêmes pour leurs droits, pour leurs salaires, pour leurs conditions de travail, pour conserver leur dignité mise à mal par les injustices, le pouvoir, les violences machistes, le mépris. Tout le monde doit s’engager et lutter contre les dominations.

Télécharger le tract intersyndical 35
   

17 mars : Grève interprofessionnelle pour l'augmentation immédiate des salaires, des pensions et des minimas sociaux

Les bruits de botte se multiplient aux portes de l’Europe. Les replis nationalistes et identitaires, les idées xénophobes se propagent comme un poison mortel dans les têtes et dans les cœurs.

Pendant ce temps, les grosses fortunes prospèrent...Entre septembre 2011 et septembre 2021, par exemple, la fortune cumulée des 5 familles les plus riches de France est passée de 64 milliards d’euros à 419 avec notamment un bon prodigieux entre septembre 2017 et septembre 2021. En 10 ans, ces 5 familles ont donc gagné 355 milliards, l’équivalent du SMIC pour 30 millions de salariés pendant la même période. Il n'y a pas de jours sans que telle ou telle banque, tel ou tel groupe n’affiche des profits records en dizaines de milliards.

Télécharger le tract de l'UD FO 35

Informations syndicales

Publié le

Carte scolaire

Dès le lendemain du comité technique ministériel du 15 décembre 2021, le SNUDI-FO affirmait qu’en décidant de ne créer aucun poste dans le 1er degré pour la rentrée prochaine, qu’en se contentant des emplois supplémentaires générés sur le dos des stagiaires (qui passeront d’un mi-temps à un temps plein devant la classe), le ministre Blanquer préparait une rentrée 2022 catastrophique.

Les faits confirment aujourd’hui cette analyse. Dans les CTSD et les CDEN, c’est une véritable hécatombe qui se déroule : des milliers de classes fermeront à la rentrée prochaine du fait des dotations ministérielles largement insuffisantes !

207 fermetures de classes sont prévues dans le Rhône, 182 en Seine-Saint-Denis, 178 dans les Hauts-de-Seine 163 dans le Val-de-Marne, 112 dans le Val d’Oise, 79 en Gironde, 56 dans le Gard, 50 dans l’Eure, 45 dans les Pyrénées-Atlantiques, 38 dans la Vienne, 34 dans le Puy-de-Dôme, 33 dans les Côtes-d’Armor, 27 dans les Charentes Maritimes, 22 dans les Pyrénées Orientales, 19 dans le Tarn, 17 en Mayenne, 17 dans l’Yonne, 12 en Corrèze...

D’autre part, alors que des élèves sont aujourd’hui renvoyés chez eux faute d’enseignants, les brigades de remplaçants seront encore affaiblies ; alors que l’inclusion systématique continue de faire exploser les écoles, il y aura toujours moins de postes d’enseignants spécialisés...

De la même manière que le ministre Véran détruit l’hôpital public en fermant des lits, le ministre Blanquer détruit l’Ecole publique en fermant des classes et des postes ... alors que ses économies sur ces dernières années s'élèvent à 675 millions d’€ ce qui équivaut à 4000 postes !

Communiqué du SNUDI FO national
Déclaration liminaire du SNUDI FO 35

Point sanitaire

La FNEC FP-FO a participé au point « sanitaire » organisé par le ministre le 11 février. Ce dernier s’est félicité de la nette amélioration de la situation sanitaire et a précisé les mesures prises :

•    La fin du port du masque en extérieur pour les élèves et les personnels ;
•    La possibilité d’effectuer les séances d’EPS sans masque en intérieur (dans le respect des distances donc pas d’activité de contact) ;
•    Le retour au niveau 2 du protocole donc la fin de la limitation du brassage par classe pour le premier degré ;
•    Un seul test sera demandé aux parents en cas de covid dans la classe et plus d’attestation sur l’honneur ; cela se fera sur une base de confiance ;
•    La Foire Aux Questions sera mise à jour en fonction de ces annonces.

La FNEC FP-FO a indiqué pour sa part que la situation était toujours extrêmement chaotique dans les écoles, établissements et services et que la question centrale était celle des postes et du recrutement immédiat des personnels sous statut pour faire face. L’annonce du retour au niveau 2 du protocole dans le premier degré doit s’accompagner des moyens de remplacements nécessaires, ce qui n’est absolument pas le cas actuellement.

Communiqué de la FNEC FP FO

Le SNUDI-FO exige l’abandon définitif des évaluations CP !

Suite à la grève du 13 janvier, le ministre a décidé de reporter les évaluations CP. Lors d’un groupe de travail le 15 février, il annonce que celles-ci auront finalement lieu au retour des congés d’hiver.

Dans un courrier au ministre le 14 janvier 2019, les organisations syndicales SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SUD Education affirmaient de manière unanime: « Monsieur le Ministre, nous demandons l’abandon de ce protocole d’évaluation. » Au vu de la situation actuelle, cette exigence reste plus que jamais pour le SNUDI-FO d’actualité.

En effet, l’urgence n’est pas de contraindre les personnels à effectuer coûte que coûte ces évaluations CP ! L’urgence est de rétablir des conditions de travail acceptables pour les collègues de CP, comme pour tous les autres…

Communiqué du SNUDI FO national
Communiqué de presse intersyndical

Instances partenariales de dialogue sur la crise sanitaire

Pour notre organisation syndicale, la réponse prioritaire aux problèmes évoqués par les personnels lors de la grève du 13 janvier ne réside pas dans le fait de multiplier les protocoles, mais dans la création de postes et le recrutement de personnels à hauteur des besoins qu’ils soient enseignants, de vie scolaire, administratifs, psychologues, médecins, infirmières scolaires et assistantes sociales, et donc, pour commencer, par l’ouverture et le ré-abondement de toutes les listes complémentaires.

De plus il existe des instances, les comités hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT), qui sont largement sollicités par les collègues et qui ont les prérogatives d’émettre des avis, sur les consignes et mesures de sécurité prises par l’employeur.

Monsieur le DASEN, la FNEC FP-FO 35 ne viendra donc pas « partager sur la mise en œuvre » du renvoi de milliers d’élèves chez eux par manque de remplaçants, des fermetures  de classes envisagées dans les écoles…

Courrier de la FNEC FP FO 35 au DASEN

USEP

Le vote en première lecture à l’Assemblée nationale de la loi sport et d’un amendement qui introduit des « alliances éducatives » possibles avec des associations sportives locales, va mettre en difficulté le sport scolaire et particulièrement l’USEP.

En offrant ainsi la possibilité d’organiser des projets sportifs dans le cadre d’une « alliance éducative », les parlementaires ouvrent la porte à l’externalisation du sport scolaire et font passer au second plan l’action même de l’USEP.

Or, l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré fédère plus de 10 000 associations sportives scolaires et organise avec les équipes dans les écoles des rencontres sportives et associatives sur le temps scolaire, périscolaire et/ou extrascolaire. Par son action, l’USEP contribue non seulement à accueillir et accompagner le sport scolaire mais également à développer des valeurs et à pratiquer une citoyenneté en actes, ce que « les alliances éducatives » ne pourront peut-être pas garantir.

Communiqué intersyndical

Réunion d’Information Syndicale

Publié le

Plusieurs écoles nous ont indiqué vouloir accueillir une RIS animée par un délégué syndical du  SNUDI-FO 35, un calendrier est en cours d’élaboration pour la prochaine période. Une première date à inscrire dans vos agendas :

RIS à l'Union Locale FO de Saint-Malo
(8 rue Ernest Renan)

Mardi 22 février 2022
de 17h00 à 19h00

Toutes les RIS (présentielles ou en visio), sont régies par le décret 82-447 du 28 mai 1982, modifié par le décret 2012-224 du 16 février 2012, en application de l’exercice du droit syndical dans la Fonction publique.
À ce titre, elles ont été déclarées auprès du DASEN afin que les collègues qui y participeront puissent les déduire de leurs heures annualisées obligatoires (48h de concertation en équipe, 18h de formation/animation/conférence pédagogique ou 6h de conseil d’école prévues par le décret n°2017-444 du 29 mars 2017) dans la limite de 9 heures. Pour cela, il ne faut pas oublier d’informer votre IEN de votre participation à une RIS.

Toutes les informations sur les modalités pratiques autour des réunions d'information syndicale sont disponibles ici.

Informations syndicales

Publié le

TOUS ENSEMBLE EN GREVE ET EN MANIFESTATION LE 27 JANVIER

Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions, les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation.

Le concours d'enseignant se passe désormais après avoir eu un bac +5 contre un bac +3 il y a 20 ans alors même que le pouvoir d'achat des enseignants a baissé d'environ 20%. La maigre revalorisation obtenue en 2021 par les AESH les laisse toujours sous le seuil de pauvreté.

Dans la continuité des journées de mobilisation de janvier, la FNEC FP FO 35 et les organisations syndicales CGT Educ'action 35, CNT 35, FSU 35, SUD Education 35 appellent à la grève interprofessionnelle le jeudi 27 janvier pour revendiquer l'augmentation des salaires, la défense des emplois et des conditions de travail.

Plusieurs rendez-vous sont fixés dans le département :

•    A Rennes, manifestation à 11H esplanade de Gaulle
•    A St Malo, manifestation à 11H médiathèque 
•    A Fougères , manifestation à 17H place Aristide Briand

Tract intersyndical éducation d'Ille-et-Vilaine CGT-CNT-FO-FSU-SUD 
Tract intersyndical national Education

La déclaration préalable d’intention de faire grève est à envoyer aujourd'hui, lundi 24 janvier avant minuit. Consulter notre page "Grève" pour plus d’information.

*  Télécharger la déclaration préalable à la grève

Recrutement des candidats aux concours inscrits sur la liste complémentaire

Un « point sanitaire » a été organisé par le cabinet du ministre Blanquer le 19 janvier. Il s’agissait de décliner les annonces du premier ministre Castex au soir de la grève du 13 janvier.

Le représentant du ministre a indiqué que, concernant le 1er degré, le ministère allait solliciter l’ensemble des 800 personnes qui sont inscrites sur les listes complémentaires des concours de recrutement de professeurs des écoles afin qu’elles soient recrutées sous statut. Les listes complémentaires déjà recrutés en tant que contractuels auront également vocation à être intégrés dans la Fonction publique.

Le ministère, contrairement à ce qu’il argumentait jusqu’à présent, confirme ainsi l’analyse du SNUDI-FO et de la FNEC FP-FO qui ont toujours maintenu, sur la base des textes règlementaires, que les candidats aux concours pouvaient être recrutés jusqu’à la date du concours suivant.

Ainsi, le SNUDI-FO, lors d’une audience au ministère le 11 octobre 2021 revendiquait le recrutement de la totalité des candidats au concours inscrits sur la liste complémentaire en rappelant les termes de l’article 20 de la loi 84-16 du 11 janvier 1984 qui précise : « La validité de la liste complémentaire cesse automatiquement à la date du début des épreuves du concours suivant ». […]

Plus que jamais, l’heure est à la réunion des personnels pour lister les besoins, amplifier le rapport de force, gagner sur toutes les revendications et préparer une grève massive jeudi 27 janvier !

Comme il l’indiquait dans son appel à la grève au 27 janvier le SNUDI-FO revendique : « Les créations de postes et le recrutement immédiat de personnels sous statut (par le recrutement de la totalité des candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires, le réabondement de celles-ci, la mise en place de concours exceptionnels...) pour que tous les remplacements soient assurés, pour que toutes les classes et tous les postes nécessaires soient ouverts lors des prochains CTSD, pour qu’aucune classe ne ferme ! »

Lire le communiqué du SNUDI-FO

Carte scolaire : renseignez l'enquête pour votre école

Le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) traitant de la carte scolaire est convoqué le 3 février 2022. Pour préparer la carte scolaire, adressez-nous vos prévisions d'effectifs à l'aide de la fiche de préparation de rentrée. Ce travail de suivi nous permet de confronter vos prévisions avec celles de l'administration. Les écarts sont parfois importants. Il nous permet également de faire valoir les situations particulières.

Télécharger la fiche de préparation de rentrée

Réunions d'information syndicale sur la situation sanitaire et la loi Rilhac

La journée de grève du 13 janvier doit servir de point de départ d’un mouvement à même de faire plier le gouvernement, et d’imposer nos revendications en matières sanitaires, salariales et de moyens humains pour le service public d’éducation !

L'intersyndicale FO-CGT-SUD invite tous les collègues à participer aux RIS :

•    lundi 24 janvier 2022, 17h-19h,
à l'école élémentaire Clémenceau à Rennes
•    mardi 1er février 2022, 17h-19h,
à l'école maternelle Colombier à Rennes

Lire le tract intersyndical FO-CGT-SUD

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>