Information syndicale

Publié le

Réforme des retraites : retrait du projet, 49-3  ou pas !

* Lire le compte rendu de l’audience avec le DASEN du SNUDI-FO 35 sur les pressions liées aux grèves

Inclusion : NON à l’inclusion systématique, NON  à la destruction de l’ASH !

Réunions d’information syndicale

mardi 10 mars 2020
à partir de 16 heures
à l’école Les Mézières à BETTON

Chaque collègue peut participer à 9 heures d'information syndicale par année scolaire. Ces heures peuvent être déduites des 108h. Il suffit pour cela d’informer l’IEN de votre participation à la RIS au moins 48 heures à l’avance.

STAGE de formation syndicale

 

 

 

 

 


 

Inscrivez-vous dès maintenant en nous envoyant un mail. Nous vous enverrons alors une convocation que vous joindrez à votre demande d’autorisation d’absence (à envoyer à l’IEN avant le 5 mai).

Pétition

* Télécharger la pétition au format papier
* Signer la pétition en ligne

Formation école inclusive

Alors que les collègues subissent chaque jour dans les écoles les conséquences désastreuses de la politique d’inclusion systématique instituée par la loi de refondation de 2014, alors que l’ASH voit au fil des années ses moyens se réduire à peau de chagrin, l’administration réquisitionne les enseignants spécialisés pour dispenser le bonne parole institutionnelle dans des formations programmées au printemps. Faites remonter au syndicat les dates, horaires et lieux des formations en présentiel.

Carte scolaire : CTSD le 2 avril 2020

Le CTSD qui se tiendra le jeudi 2 avril 2020 étudiera le projet de carte scolaire du DASEN pour la rentrée 2020, dans un contexte de baisse démographique, de suppressions de postes, de limitation des effectifs à 24 en cycle 2 et de dédoublement des GS en éducation prioritaire.

Continuez d'adresser vos prévisions d'effectifs au SNUDI FO 35, à l'aide de la fiche jointe.

* Télécharger la fiche de préparation de la rentrée 2020

Mouvement inter départemental : un taux de satisfaction toujours en baisse

Cette année, sur les 16 238 demandes de changements de département pour la rentrée 2020 , seules 3 790 ont obtenu satisfaction, soit un taux de 23,34 %. Si on revient plus de 10 ans en arrière, le taux de satisfaction des permutations était de 42,74 % (soit presque deux fois plus). Ces résultats, qui se dégradent d’année en année, sont le fruit des politiques d’austérité des gouvernements successifs.

De plus, les collègues qui n’ont pas obtenu leur mutation ne peuvent pas avoir d’explications sur la raison du refus de mutation.  Les CAPD mutations ne se réunissant plus (de par la loi de Transformation de la Fonction Publique), les organisations syndicales n’ont pas pu jouer leur rôle de vérification et contestation des barèmes. C’est la porte ouverte à l’arbitraire.

Le ministère a néanmoins prévu une phase de recours. Nous invitons tous les collègues qui n’ont pas obtenu satisfaction lors de la phase de mouvement inter départemental à se rapprocher du SNUDI FO de leur département d’origine afin former un recours.

* Lire le communiqué du SNUDI FO

Rassemblement contre les évaluation nationales mercredi 11 mars

Parce qu’elles sont un outil de pilotage de l’enseignement par les évaluations et de mise en concurrence des écoles, qu’elles nient la liberté pédagogique et placent les PE en position de simples exécutants, qu’elles représentent une énorme perte de temps, qu’elles génèrent de l’angoisse chez les élèves et les enseignants, les évaluations nationales sont toujours massivement rejetées par les PE.
L’intersyndicale SNUDI-FO 35, de la CGT Educ’Action35, de SUD éducation 35  et du SNUipp 35 appelle :
- les conseils de maîtres des écoles à rédiger des motions présentant leur désaccord avec ces évaluations nationales ;
- les collègues qui ont fait passer les évaluations nationales ou qui ont saisi les résultats à rédiger des fiches SST (voir le lien ci-dessous) ;
- les équipes à s’adresser aux fédérations de parents d'élèves (voir modèle de courrier en lien ci-dessous) ;
- les PE à venir déposer les livrets d’évaluation CP et de CE1 de septembre et de janvier (voire même de l’année 2018-2019) pour construire un « mur de livrets » lors du :

rassemblement devant la DSDEN
mercredi 11 mars à 14h30

- les parents d'élèves à se joindre au rassemblement.

* Evaluations nationales : exemples d’écrits possibles dans le RSST
* Evaluations nationales : modèle de courrier aux parents

CHSCT A extraordinaire-coronavirus

* Lire le compte rendu de la FNEC FP FO

Informations syndicales

Publié le

Réforme des retraites : ne laissons pas passer le 49-3 ! Exigeons le retrait du projet de loi !

C’est un conseil des ministres prétendument destiné aux mesures contre le coronavirus qui a finalement décidé de l'application du 49-3, pour imposer une réforme rejetée par la majorité des Français et des salariés.  Cette nouvelle provocation est surtout l’aveu de faiblesse d’un gouvernement isolé et aux abois.  

Personne ne peut accepter la méthode, de même que personne ne peut accepter cette réforme des retraites, la baisse des pensions et le recul de l’âge de départ.

Les organisations syndicales ont dénoncé ce passage en force et quelques heures après l'annonce du 49.3 des milliers de salariés se sont rassemblés dans des manifestations spontanées dans tout le pays.  A Rennes, FO a réagi en se joignant au rassemblement spontané qui a mobilisé 300 personnes hier après-midi.

L’intersyndicale FO-CGT-SUD-FSU appelle plus que jamais à se mobiliser pour bloquer la réforme :

Manifestations

lundi 2 mars à 18H, place de la République, Rennes

mardi 3 mars à 11h, MEDEF, 2b Allée du Bâtiment, Rennes
(départ à 11h30 vers la préfecture)

vendredi 6 mars à 15H30, place de la mairie, Rennes

D’autres initiatives seront programmées dans les jours à venir : tenez-vous au courant de celles-ci en consultant régulièrement le blog du SNUDI-FO 35.

Les enseignants ne doivent pas se laisser berner par la promesse d’une hypothétique revalorisation promise pour compenser la baisse drastiques des pensions : c’est maintenant qu’il faut bloquer le gouvernement dans son entreprise de sabotage des droits acquis par nos anciens !

* Lire le 4 pages de la FNEC sur la revalorisation
* Lire le courrier de la FNEC-FP FO au ministre Blanquer sur la consultation
* Lire le compte rendu de l’audience avec le DASEN du SNUDI-FO 35 sur les pressions liées aux grèves
* Lire le compte rendu de l’audience au ministère de la FNEC-FP FO

Ecole inclusive : 2 RIS et 1 stage pour s’informer et se mobiliser

La montée en puissance de la politique d'inclusion systématique, imposée par les lois successives (loi du 11 février 2005, loi de refondation de l'école de 2013, loi pour l'école de la confiance de 2019) a grandement contribué à la dégradation des conditions de travail des personnels. Après avoir longtemps été dans le déni, les autorités de l'Education Nationales ont commencé à reconnaître les difficultés rencontrées sur le terrain. Malheureusement, cela ne les conduit pas à remettre en cause, malgré l'épreuve des faits, l'idée qu'une "éducation inclusive est une forme de scolarisation plus efficiente que le recours à de la différenciation par structure". Cette approche idéologique, qui séduit tant les gouvernements successifs essentiellement par les économies qu'elle permet de réaliser, le SNUDI FO l'a toujours combattue. Il en a constamment dénoncé les conséquences désastreuses pour les personnels et pour les élèves. Il a toujours prôné des approches multiples permettant de répondre au mieux aux besoins de tous les élèves, afin de leur permettre d'être véritablement scolarisés.

"L'école inclusive est contradictoire avec l'existence de l'ASH". Ainsi parlait M. Devriès lors de la réunion de présentation des PIAL aux représentants des personnels en juillet 2019. Les enseignants spécialisés mobilisés pour animer les modules de formation "scolarisation inclusive" ont pris brutalement conscience de la menace qui pèse sur leurs métiers.

Aux modules de formation imposés par l’administration, qui suscitent le mécontentement des personnels de l’ASH réquisitionnés pour former leurs collègues et qui ne répondent, ni sur le fond, ni sur la forme, aux attentes des enseignants en classe ordinaire, le SNUDI oppose ses propres temps de formation :

- pour véritablement armer les collègues face aux cas d’inclusions problématiques
- pour construire la mobilisation qui obligera l’administration à revenir sur sa politique actuelle de destruction de l’ASH par l’inclusion systématique.

 

Réunions d’information syndicale

mercredi 4 mars 2020
à partir de 14 heures
à l’UD FO, 35 rue d’Echange, Rennes

mardi 10 mars 2020
à partir de 16 heures
à l’école Les Mézières à BETTON


Chaque collègue peut participer à 9 heures d'information syndicale par année scolaire. Ces heures peuvent être déduites des 108h. Il suffit pour cela d’informer l’IEN de votre participation à la RIS au moins 48 heures à l’avance.

STAGE de formation syndicale

 

 

 

 

 


 

Inscrivez-vous dès maintenant en nous envoyant un mail. Nous vous enverrons alors une convocation que vous joindrez à votre demande d’autorisation d’absence (à envoyer à l’IEN avant le 5 mai).

COVID-19 : les personnels ne sont pas des marionnettes !

Directives incomplètes (voir les courriers envoyés par la FNEC-FP FO au ministre et le SNUDI 35 au DASEN), ordres et contrordres qui se succèdent (un jour on confine les personnels et les élèves revenant des zones à risque, 3 jours après on ne confine plus personne), injonction faite aux équipes d’assurer la « continuité pédagogique » (comme si, dans le cadre d’une épidémie, les personnels disposaient d’une ressource infinie de temps libre qu’ils pourraient consacrer au suivi des élèves confinés chez eux)…, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’administration gère de manière fébrile, et anxiogène pour les personnels, en particulier pour les directeurs, la situation engendrée par le COVID-19.

En cas de difficulté ou de pression pour mettre en œuvre telle ou telle mesure « évolutive », contactez le SNUDI.

* Lire le courrier au ministre de la FNEC-FP FO
* Lire le courrier au DASEN  du SNUDI FO 35

CAPD du 14 février 2020

A l'ordre du jour, la liste d'aptitude à la direction d'école, l'avancement accéléré (6ème au 7ème et 8ème au 9ème), mais aussi, en questions diverses, la formation "école inclusive", la réglementation relative à l'accompagnement des élèves en situation de handicap à la piscine, les enquêtes de grève, la circulaire mouvement, les ruptures conventionnelles…

* Lire la déclaration préalable du SNUDI FO 35
* Lire le compte rendu du SNUDI FO 35

Carte scolaire : CTSD le 2 avril 2020

Lors du groupe de travail du 13 février 2020, les prévisions d'effectifs des écoles ont pu être étudiées, parfois corrigées.
Le CTSD qui se tiendra le jeudi 2 avril 2020 étudiera le projet de carte scolaire du DASEN pour la rentrée 2020, projet qui se fait dans un contexte de baisse démographique, de suppressions de postes et d'annonces ministérielles, dont on ne sait pas précisément comment elles seront financées (limitation des effectifs à 24 en cycle 2, dédoublement des GS en éducation prioritaire).

Concernant la grande section de maternelle, le DASEN est prudent et annonce une mise en œuvre sur 3 ans (manque de places dans certaines écoles, nécessité de ne pas surcharger les autres classes). Il n'y aura pas de dotation spécifique et la mise en œuvre de la mesure s'appuiera en partie sur la baisse démographique.

Par ailleurs, le classement des écoles rurales est modifié, avec 10 écoles entrant dans la catégorie. La modification des règles concernant les écoles primaires (jusqu'à 3 classes maternelles au lieu de 2) permet d'intégrer plus de 50 écoles dans la catégorie. La prise en compte globale des effectifs étant plus favorable que la prise en compte séparée, maternelle-élémentaire, c'est une très bonne nouvelle.

Continuez d'adresser vos prévisions d'effectifs au SNUDI FO 35, à l'aide de la fiche jointe.

* Télécharger la fiche de préparation de la rentrée 2020

Enquête de grève

L’enquête concernant les grèves des mois de janvier et février débutera prochainement (début mars). Surveillez votre boîte professionnelle et contactez le syndicat en cas de difficulté (mail non reçu…).

Informations syndicales

Publié le

Retraites : revalorisation bidon VS retrait du projet de réforme

Le 7 février, le gouvernement a présenté les différentes « pistes » de revalorisation censées compenser la baisse drastique des pensions des enseignants du fait de la réforme des retraites (plusieurs centaines d’euros par mois, jusqu’à moins 40 %) .

500 millions d’euros seraient dévolus au versement d’une indemnité (différente entre les professeurs des écoles, les certifiés et les agrégés). 4 scenarii sont envisagés :
- scenario 1 : prime allant de 156 € nets mensuels au 2e échelon à 64 € au 5ème échelon (14 % des enseignants) ;
- scenario 2 : prime de 128 € nets mensuels au 2e échelon à 50 € au 6ème échelon ;
- scenario 3 : prime de 114 € nets mensuels au 2e échelon à 14 € au 8ème échelon ;
- scenario 4 : prime de 93 € nets mensuels au 2e échelon à 14 € au 11ème échelon.

500 autres millions serviraient à rémunérer la formation des personnels sur le temps de vacances et des heures supplémentaires à effectuer pour remplacer les professeurs absents dans le 2nd degré !

Le SNUDI FO rejette ce système indemnitaire inégalitaire :
- c’est le point d’indice qui doit être augmenté de 18 % pour compenser la perte du pouvoir d’achat de tous ;
- c’est le projet de la réforme des retraites qui doit être retiré.

Agenda :
- mercredi 12 février, 14h : AG éducation, Rennes
- jeudi 13 février, 18h30 : manifestation nocturne, Rennes (esplanade Charles de Gaulle)

Lire le communiqué de la FNEC
Consulter les 4 scenarii

Inclusion : NON à l’inclusion systématique, NON  à la destruction de l’ASH !

Réunions d’information syndicale

mercredi 4 mars 2020
à partir de 14 heures
à l’UD FO, 35 rue d’Echange, Rennes

mardi 10 mars 2020
à partir de 16 heures
à l’école Les Mézières à BETTON


Chaque collègue peut participer à 9 heures d'information syndicale par année scolaire. Ces heures peuvent être déduites des 108h. Il suffit pour cela d’informer l’IEN de votre participation à la RIS au moins 48 heures à l’avance.

STAGE de formation syndicale

 

 

 

 

 


 

Inscrivez-vous dès maintenant en nous envoyant un mail. Nous vous enverrons alors une convocation que vous joindrez à votre demande d’autorisation d’absence (à envoyer à l’IEN avant le 5 mai).

Evaluations CP : faisons savoir qu’on ne les accepte toujours pas !

Parce qu’elles sont un outil de pilotage de l’enseignement par les évaluations et de mise en concurrence des écoles, qu’elles nient la liberté pédagogique et placent les PE en position de simples exécutants, qu’elles représentent une énorme perte de temps, qu’elles génèrent de l’angoisse chez les élèves et les enseignants, les évaluations nationales sont toujours massivement rejetées par les PE.

Les collègues réunis mercredi 5 février en réunion d’information intersyndicale  à l’initiative du SNUDI-FO 35, de la CGT Educ’Action35, de SUD éducation 35  et du SNUipp 35 ont réaffirmé leur opposition à ces évaluations et leur volonté de le faire savoir. Avec l’intersyndicale, ils appellent :
- les conseils de maitres des écoles à rédiger des motions présentant leur désaccord avec ces évaluations nationales ;
- les collègues qui ont fait passer les évaluations nationales ou qui ont saisi les résultats à rédiger des fiches SST (voir le lien ci-dessous) ;
- les équipes à s’adresser aux fédérations de parents d'élèves (modèle de courrier en cours de rédaction) ;
- les PE à conserver (dans la mesure du possible) les livrets d’évaluation CP et de CE1 de septembre et de janvier (voire même de l’année 2018-2019) pour construire un « mur de livrets » lors du :

rassemblement devant la DSDEN
mercredi 11 mars à 14h30

- les parents d'élèves à se joindre au rassemblement.

* « Evaluations nationales : exemples d’écrits possibles dans le RSST »

Carte scolaire : groupe de travail le 13 février

Adressez-nous vos prévisions d'effectifs à l'aide de la fiche que vous trouverez en lien ci-dessous :

Télécharger la fiche de préparation de la rentrée 2020-2021

Informations syndicales

Publié le

Retraites : continuons à exiger le retrait du projet de réforme !

Depuis des mois, Force Ouvrière argumente, analyse, porte la revendication du retrait du projet de réforme des retraites, démonte les mensonges du gouvernement (et de ses alliés : CFDT – UNSA – MEDEF…), de plus en plus isolé et enfermé dans sa logique répressive.

Depuis 2 mois, à l'entêtement du gouvernement répond la ténacité et la détermination des travailleurs, avec leurs organisations syndicales FO, CGT, FSU et Solidaires.

Opiniâtreté qui ne peut qu’être renforcée par les conclusions du conseil d’Etat (cf.  informations de la semaine dernière) et par les conditions d’examen, au pas de charge, du projet de loi par le parlement : 2 semaines en commission parlementaire spéciale,  2  semaines à l’assemblée nationale (du 17 février au 3 mars) !

Dans l'unité, public, privé, grève générale, jusqu'au retrait !

Tous en manifestation jeudi 6 février
A Rennes : 11h, esplanade Charles de Gaulle

Autres dates de l’agenda :
- mercredi 5 février : actions en soutien aux étudiants 
- vendredi 7 février, 12 h : rassemblement symbolique contre les violences gouvernementales (esplanade Charles de Gaulle)

Lire le communiqué intersyndical CGT Éduc’action, FAEN, FNEC-FP-FO, FSU, SUD éducation
Lire le courrier que la FNEC-FP FO adressé au ministre de l’Education concernant les violences policières

Réunion d’information intersyndicale «Évaluations CP »

RIS intersyndicale
SNUDI FO - CGT Educ’Action - SUD éducation - SNUipp
mercredi 5 février de 14h à 17h
dans les locaux de Solidaires (5 rue de Lorraine, Rennes)

Chaque collègue peut participer à 9 heures d'information syndicale par année scolaire. Ces heures peuvent être déduites des 108h. Il suffit pour cela d’informer l’IEN de votre participation à la RIS au moins 48 heures à l’avance.

*  Lire le communiqué de l’Intersyndicale 35

Réunion d’information syndicale « inclusion »

mardi 10 mars 2020
à partir de 16 heures
à l’école Les Mézières à BETTON

Chaque collègue peut participer à 9 heures d'information syndicale par année scolaire. Ces heures peuvent être déduites des 108h. Il suffit pour cela d’informer l’IEN de votre participation à la RIS au moins 48 heures à l’avance.

Carte scolaire : groupe de travail le 13 février

440 postes créés cette année (en réalité pris au second degré), contre 2325 l’an dernier. Sur 31 académies, 14 perdent des postes, dont l’académie de Rennes. Derrière les annonces ministérielles, dont personne ne sait comment elles seront financées, c’est à une dégradation générale des conditions de travail qu’il faut s’attendre, alors que le gouvernement veut redéfinir nos missions, imposer l’inclusion systématique, baisser nos pensions.

Préparons la carte scolaire, à travers les instances départementales bien sûr, mais aussi par la mobilisation sur le terrain de toutes les écoles. La carte scolaire, ce ne sont pas seulement les ouvertures et fermetures de classes, ce sont aussi les postes de remplaçants, les postes spécialisés...

Exigeons :

    • Les ouvertures nécessaires à la baisse des effectifs dans toutes les classes,
    • La création des postes de remplaçants nécessaires
    • La créations de tous les postes spécialisés (RASED, établissements, structures...) nécessaires à une scolarisation adaptée aux besoins de tous les élèves.

Adressez-nous vos prévisions d'effectifs à l'aide de la fiche que vous trouverez en lien ci-dessous : 

Télécharger la fiche de préparation de la rentrée 2020-2021

Informations syndicales

Publié le

Réunion d’information intersyndicale «Évaluations CP »

Afin  de ne pas être isolé dans l’action de boycott de la passation et/ou de la remontée des évaluations nationales,  il faut se compter et élaborer ensemble les modalités d’action.

RIS intersyndicale SNUDI FO - CGT Educ’Action - SUD éducation - SNUipp
mercredi 5 février
de 14h à 17h

dans les locaux de Solidaires (5 rue de Lorraine, Rennes)

Chaque collègue peut participer à 9 heures d'information syndicale par année scolaire. Ces heures peuvent être déduites des 108h.

Lire le communiqué de l’Intersyndicale 35


Retraites : un projet mauvais à tout point de vue qu’il faut obliger le gouvernement à retirer

8000 manifestants à Rennes vendredi dernier (300 à St Malo) : face aux mensonges  des "premiers de cordée" (Macron, Philippe et Berger), les "derniers de corvée"  opposent leur détermination à ne pas laisser enterrer notre modèle social, nos retraites, notre avenir et celui de nos enfants.  

L'AG éducation du 24 janvier a voté la reconduction de la grève. Les enseignants doivent d’autant plus rester mobilisés que :

- d’une part, l’inscription de futures revalorisations des salaires pour les enseignants dans la loi de réforme des retraites vient d’être retoquée par le Conseil d’Etat qui argue du fait que "sauf à être regardées, par leur imprécision, comme dépourvues de toute valeur normative, ces dispositions constituent une injonction au Gouvernement de déposer un projet de loi et sont ainsi contraires à la constitution" ,
- d’autre part, les représentants du ministre au groupe de travail ministériel du 23 janvier dernier ont laissé entrevoir la contrepartie à ses hypothétiques revalorisations : l’augmentation du temps de travail (suivi individualisé des élèves, relations avec les parents, formation sur temps de vacances,  nouvelles missions : gestion des ATSEM, des AESH...).

Outre l’aspect inconstitutionnel de la revalorisation promise aux enseignants,  le Conseil d'État porte un jugement sévère sur le projet de réforme, qu’il qualifie d’ "inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir (...) l'une des composantes majeures du contrat social"  :

- délai dérisoire laissé au Conseil d’Etat (3 semaines ponctuées par des modifications incessantes du texte) ne permettant pas de "garantir au mieux la sécurité juridique" de la réforme,
- "projections financières lacunaires"  (en particulier sur la hausse de l'âge de départ, le taux d'emploi des seniors, les dépenses d'assurance-chômage et celles liées aux minima sociaux),
- recours à 29 ordonnances qui "fait perdre la visibilité d'ensemble qui est nécessaire à l'appréciation des conséquences de la réforme et, partant, de sa constitutionnalité et de sa conventionnalité",
- instauration d’un système qui « retire aux assurés une forme de visibilité".

Le projet doit être retiré !

Mercredi 29 janvier (veille de l’ouverture de la « conférence sur le financement du système de retraite » afin d’assurer l'équilibre financier du système d'ici 2027) sera une journée interprofessionnelle national de grève et de manifestation avec, à Rennes :

7h30 : rassemblement devant la DSDEN (quai Dujardin) pour :
demander le retrait du projet de réforme des retraites
exiger que cesse la répression à l’encontre des personnels grévistes et des lycéens qui se sont opposés au déroulement des épreuves du bac (E3C)

11h : départ de la manifestation, esplanade Charles de Gaulle

14h30 : AG éducation,  à Rennes 2 (amphi à confirmer)

Jeudi 30 janvier, 18h :  2e manifestation  nocturne, esplanade Charles de Gaulle

Vendredi 31 Janvier, 12h : rassemblement devant le MEDEF (allée du bâtiment, Rennes )  

D’autres actions sont prévues tous les jours :
à retrouver sur le site du comité de grève 35

* Lire le communiqué de la FNEC FP-FO sur l’avis du Conseil d’Etat
* Lire le communiqué de la FO sur l’avis du Conseil d’Etat
* Lire le communiqué du SNUDI-FO sur les ORS
* Lire le communiqué de la FNEC FP-FO sur la répression
* Lire l’appel CGT, FO, FSU, Solidaires,  FIDL, MNL, UNL et UNEF
* Télécharger le tract « Bonne année 2020 »


Pour une scolarisation adaptée aux besoins de tous les élèves : non à l'inclusion systématique, non à la destruction de l'ASH !

Alors que le ministère, pour répondre à la mobilisation contre des retraites, multiplie les promesses aux enseignants, dont le Conseil d’Etat vient de montrer l’inconstitutionnalité, tout en se préparant à modifier leurs obligations de service, alors que depuis des mois, les enseignants dénoncent les conséquences désastreuses de la politique d’inclusion systématique, sur leurs classes, leur santé et celle des élèves en inclusion eux-mêmes, le DASEN d’Ille-et-Vilaine a décidé pour répondre aux revendications des personnels du « déploiement d’un plan de formation de 6 heures pour tous les enseignants du 1er et du 2nd degré ». Il convoque à cet effet enseignants spécialisés, conseillers pédagogiques, inspecteurs et chefs d’établissement, qui seront chargés de diffuser la bonne parole institutionnelle sur l’école inclusive, à travers quelques mises en situation et études de cas.
Pour le SNUDI FO, cette opération, sur le fond comme sur la forme est inacceptable !
Qui peut imaginer un seul instant qu’elle réponde en quoi que ce soit aux revendications des personnels ?
Qui peut imaginer un seul instant qu’elle réponde un tant soit peu aux enjeux énormes de la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers ?
Comment peut-on imposer une telle mission aux enseignants spécialisés, qui vont devoir répondre en quelques heures à des personnels extrêmement démunis face à des situations complexes, parfois ingérables, ou qui génèrent des remises en question professionnelles parfois extrêmement violentes ?
Pour le SNUDI FO, on ne peut pas, au nom de l’école inclusive, détruire pièce après pièce l’ASH, imposer aux élèves des situations de souffrance inacceptables, avec comme seule et unique réponse des accompagnements conduits par des personnels précaires, sous payés et non formés.
On ne peut pas non plus exiger des personnels spécialisés de participer à cette opération de destruction, de creuser leur propre tombe, en se transformant en « personnes ressources », conseillers de l’inclusion pour expliquer aux enseignants comment se passer de tous les moyens nécessaires à une scolarisation véritablement adaptée aux besoins de tous les élèves, en milieu ordinaire chaque fois que c’est possible, en établissement spécialisé chaque fois que nécessaire !
Le SNUDI-FO 35 appelle tous les collègues à se réunir dans les écoles et les établissements pour envoyer un courrier (voir ci-dessous) au DASEN, au recteur et au ministre pour exiger une politique bienveillante de scolarisation des élèves en situation de handicap.

* Télécharger le modèle de courrier
* Télécharger le tract du SNUDI-FO 35

 

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>