préparation de la rentrée

Publié le

CTSD ajustements de carte scolaire : jeudi 4 septembre à 14 heures. Faites-nous parvenir vos prévisions d'effectifs. Il est d'ores et déjà évident que les prévisions de l'IA seront largement dépassées dans nombres d'écoles. A noter qu'un préavis national de grève couvre les initiatives de collègues qui se joindraient à des délégations d'écoles. Attention, il est impératif, pour le jeudi 4 de se déclarer grèviste 48 heures à l'avance dès ce soir.

CAPD affectations : vendredi 5 septembre à 14 heures. Nous y aborderons également largement les questions de temps partiel, d'organisation de services (jours de décharges de direction, jours non travaillés des collègues à temps partiel, affectation des TRS...). Pour tout problème, contactez le SNUDI FO 35.

Direction d'école : le Ministère a adressé aux organisations syndicales pendant l'été un projet de circulaire détaillant les nouvelles mesures en faveur des directeur(trice)s d'école, circulaire qui aurait dû être publiée au BO du 28 août. Elle ne l'a pas été. Le SNUDI FO interpelle le ministère sur ce point.

Les mesures, qui avaient été annoncées lors du dernier groupe de travail sur la direction d'école sont les suivantes :

annualisation des ORS des TR

Publié le

Cher(e)s collègues,
 
Avant son départ le ministre Hamon a publié, le 22 août,  le décret n° 2014-942 d'annualisation des Titulaires remplaçants et des enseignants exerçant sur les postes fractionnés.

Ce décret est la conséquence directe de la mise en œuvre des décrets Peillon/Hamon.

 

Vous trouverez ci-joint le communiqué du SNUDI intitulé : "Le décret HAMON sur les obligations de service des TR et des PE exerçant sur plusieurs écoles, c’est la déréglementation généralisée !" à utiliser massivement auprès de tous les PE et pour organiser des réunions de TR.

journal spécial stagiaires

Publié le

Cher(e)s collègues,

Vous trouverez en téléchargement le journal spécial stagiaires, supplément du Syndicaliste Indépendant, journal de la FNEC FP FO. Ce guide pratique et revendicatif concerne l'ensemble des stagiaires du premier et du second degré, mais une large première partie est exclusivement destinée aux professeurs des écoles.

Une version papier est également disponible dans les locaux du SNUDI FO à Rennes.

Rentrée 2014

Publié le

Derrière les manœuvres politiciennes,
l'aggravation de l'austérité pour les salariés


Pendant que l'exécutif joue un psychodrame savamment mis en scène, qui justifiera l'aggravation des politiques d'austérité qui ne satisfont que le patronat, les enseignants du premier degré sont déjà plongés dans la préparation de la rentrée scolaire 2013-2014.

Tous les dossiers restent ouverts : carte scolaire, réforme des rythmes et ses conséquences (conditions de travail dans les écoles, service des titulaires remplaçants, organisation des temps partiels, affectation des TRS...), gel du point d'indice et baisse des salaires, les raisons de revendiquer ne manquent pas.

Carte scolaire

Dès la semaine prochaine aura lieu le CTSD d'ajustement de la carte scolaire.
Malgré la dotation du département, nombre de dossiers d'écoles ne sont pas réglés. Vous trouverez en lien suivant le formulaire d'enquête carte scolaire du SNUDI FO 35, qui nous permettra de défendre les dossiers qui nous seront confiés. Par ailleurs, pour permettre la mobilisation des collègues et défendre une demande d'ouverture ou d'annulation de fermeture, la FNEC FP FO a déposé nationalement un préavis de grève à compter du 1er septembre et qui couvre toutes les initiatives, dès lors que l'obligation de se déclarer 48 heures à l'avance a été satisfaite. L'IA 35 en est informé.

Rythmes scolaires, temps partiels et affectation des TRS

Le SNUDI FO l'a souvent dénoncé : la réforme des rythmes scolaires de Vincent PEILLON, aggravée par le décret HAMON a des conséquences très négatives sur les collègues travaillant à temps partiel et sur les TRS. Pour les premiers, deux exemples : jour imposé ne correspondant pas au besoin du collègues, dépassement des quotités 50% ou 80% conduisant à la perte du complément de libre choix d'activité de la CAF. Pour les seconds, éclatement du service, éloignement du domicile, dépassement des 24 heures de service hebdomadaires. Ce sont les conséquences de la territorialisation de l'école, de l'obligation faite aux mairies de mettre en place une réforme qui n'est pas financée. Pour le SNUDI FO, le combat n'est pas terminé, les décrets PEILLON et HAMON doivent être abrogés, les revendications des enseignants du premier degré entendues et satisfaites.

Informations syndicales

Publié le

Rythmes scolaires

Dans de nombreux départements, des rassemblements unitaires vont se tenir pour exiger l'abrogation des décrets HAMON-PEILLON. La réforme ne satisfait personne, elle dégrade les conditions de travail de tous les personnels, entraîne désorganisation et fatigue. Partout, c'est le périscolaire qui impose ses contraintes. Les décrets HAMON et PEILLON empêchent l'application des textes statutaires nationaux sur les rythmes scolaires, rendent impossible la gestion des TRS, imposent la dérèglementation des obligations de service des titulaires remplaçants. Il est temps de dire stop ! Il est temps que l'administration de l'Education Nationale considère la situation de ses personnels avant de satisfaire aux exigences des maires.
C'est ce que le SNUDI FO 35 dira demain, mercredi 18 juin, à 10 heures à l'Inspecteur d'Académie.


Télécharger la pétition nationale

L'enseignement adapté dans la tourmente

Lire le communiqué SEGPA du SNUDI FO national
Lire le communiqué RASED du SNUDI FO national

Ineat-exeat

Le droit statutaire à mutation doit être respecté !
Lire le communiqué du SNUDI FO

Soutien à Jacques RISSO

Lire la motion de soutien de l'AG des adhérents du SNUDI FO 35 à Jacques RISSO, directeur du Vaucluse victime de l'acharnement de sa hiérarchie.
tout sur l'affaire RISSO, sur le site du SNUDI FO 84 : http://snudifo84.fr/?numero=1384

Grève des cheminots

Le SNUDI-FO 35 soutient la grève des cheminots.
Le SNUDI-Force Ouvrière d'Ille et Vilaine exprime son total soutien à la grève des cheminots pour le retrait de la réforme ferroviaire et pour une seule entreprise publique SNCF.
La réforme ferroviaire que veut imposer le gouvernement au nom de « l’eurocompatibilité » s’attaque aux garanties statutaires des cheminots dans une logique de privatisation, d’austérité et de remise en cause du Service Public.
Cette réforme est au service public ferroviaire ce que la réforme des rythmes scolaires est à l’Ecole : un instrument de démantèlement au compte des intérêts financiers qui veulent faire main basse sur la SNCF comme ils veulent casser l’Education Nationale et le statut de fonctionnaire d’Etat des enseignants pour faire de l’Enseignement un marché, une source de profits.
Le SNUDI-FO 35 dénonce les insultes, mensonges et attaques proférés contre la grève des cheminots ; il s’agit de fait d’une mise en cause très inquiétante du droit de grève qui doit alerter sur les extrémités auxquelles en viennent les partisans de cette contre-réforme dictée par l’Union Européenne.
Le SNUDI-FO 35 se tient prêt à répondre à toute initiative interprofessionnelle de soutien à la grève des cheminots, mobilisés dans l’unité avec leurs Fédérations FO, CGT, SUD, pour la défense de leurs garanties statutaires et du Service Public ferroviaire.

Lire également le communiqué de soutien de l'UD FO d'Ille et Vilaine

Réforme territoriale

La réforme territoriale voulue par le président de la République remet en cause l'indivisibilité et l'unicité de la République, la cohérence et la lisibilité de l'action publique, et par conséquent l'égalité républicaine, c'est à dire l'égalité de droit.

Lire la circulaire confédérale sur la "déforme" territoriale