Informations syndicales

Publié le

Pas d’éducation sans moyens : une préparation de rentrée 2021 inacceptable !
Toutes et tous en grève le jeudi 25 mars

Jeudi 25 mars grève et manifestation à Rennes
à l’appel de l’intersyndicale départementale
Départ 11h à la DSDEN
AG de rue prévue en fin de manifestation devant le rectorat

Enseignant(e)s, directrices et directeurs d’école, CPE, AED, AESH, Psy-EN, revendiquons l'amélioration de nos conditions de travail et assumons ces revendications : exigeons les postes nécessaires, et préparons la mobilisation pour obtenir satisfaction !

Nous exigeons :
•  l’annulation de toutes les suppressions de postes annoncées
  la création de postes statutaires pour répondre à tous les besoins dans les écoles, les collèges et les lycées
•  la réinjection dans le budget de l’Éducation Nationale des 240 millions économisés par le ministre sur notre dos
•  un plan d’urgence de la maternelle au lycée, à commencer par l’abrogation des réformes et le retrait des projets de réforme qui dégradent nos conditions de travail

Télécharger le tract du SNUDI FO 35 et du SNFOLC 35
Télécharger l’appel intersyndical départemental

Enseignants, AESH : même combat !

La semaine dernière, le SNUDI FO 35 et le SNFOLC 35 ont organisé conjointement un stage de formation syndicale spécial à destination des AESH, à laquelle une quarantaine de collègues ont participé pour mieux connaître leurs droits, faire remonter les situations problématiques et établir un cahier de revendications, en cours de finalisation.

Il a également été décidé d’une mobilisation à venir pour porter ces revendications au recteur.

En parallèle, un appel intersyndical national à la grève est d’ores et déjà émis pour le 8 avril prochain, et l’intersyndicale invite tous les personnels à se mobiliser pour exiger :
•  un véritable statut pour les AESH, un véritable salaire, une véritable formation
•  des recrutements massifs pour assurer le respect de toutes les notifications
•  l’abandon des PIAL et de la politique de mutualisation
Une intersyndicale départementale est prévue cette semaine pour organiser la mobilisation.

Le SNUDI FO 35 continue de s’opposer à l’inclusion systématique et à la destruction de l’ASH  et des structures médico-sociales : cette politique est à l’origine de souffrances dramatiques pour les personnels comme pour les élèves. Nous avons dénoncé une nouvelle fois cette situation lors du CHSCT du 16 mars, et rappelé que de nombreux collègues enseignants et AESH témoignent dans des fiches SST des difficultés rencontrées quotidiennement, de la dégradation de leurs conditions de travail, des conséquences sur leur santé, d’actes de violence répétés qu’ils subissent sans qu’aucune solution ni protection ne leur soit apportée.

Le SNUDI FO 35 continue de demander l’inclusion en classe ordinaire avec des moyens matériels et humains chaque fois que c’est possible,  la scolarisation en établissement spécialisé chaque fois que c’est nécessaire, la création des postes spécialisés et le recrutement d’AESH autant que de besoin. Nous continuerons d’accompagner les collègues qui subissent des situations d’inclusion problématique.

Lire le communiqué du SNUDI-FO
Lire l’appel intersyndical national

Mouvement 2021

Pour la deuxième année consécutive depuis l'adoption de la loi de transformation de la fonction publique, dont FO continue d'exiger l'abrogation, les opérations de mouvement ne sont plus soumises au contrôle des représentants des personnels en CAPD.

Ainsi, les organisations syndicales ne sont plus consultées lors de l’élaboration du règlement départemental. L’égalité de traitement des participants n’est plus garantie par le contrôle des représentants du personnel, et les recours éventuels à l’issue de la première phase ne donnent plus lieu à une modification du mouvement.

Lors du dernier CTSD, l’administration a présenté une réorganisation des circonscriptions du département, qui ne sera pas sans conséquences pour le mouvement des personnels, notamment TRS et brigades. Cependant, la direction académique n’a pas été mesure de préciser les solutions envisagées pour ces collègues qui verront leur circonscription modifiée : seront-ils rattachés arbitrairement à une circonscription ? Leur sera-t-il demandé de participer au mouvement ? Et dans ce cas, avec quelle priorité ou bonification pour conserver leur poste ? Bénéficieront-ils, le cas échéant, de points de fermeture de poste ? Nous venons à nouveau de nous adresser à la DSDEN pour obtenir des réponses (voir la carte des nouvelles circonscriptions).

Malgré la restriction des moyens d’actions syndicaux imposée par ce gouvernement, le SNUDI FO continuera d'effectuer le travail d'accompagnement des collègues.N’hésitez pas à nous contacter.

Calendrier des opérations :
- 2 avril : publication de la liste des postes et de la circulaire départementale
- Du 6 au 21 avril : saisie des vœux
- 15 juin : publication des résultats

Le SNUDI-FO revendique :
•    Le maintien du contrôle a priori et a posteriori du mouvement par les représentants du personnel, seule garantie de transparence et d’égalité de traitement des personnels
•    Le retour des prérogatives des CAPD
•    Un mouvement au barème avec l’Ancienneté Générale de Service comme élément essentiel pour tous les postes
•    La suppression de tous les postes à profil
•    Aucune affectation non voulue à titre définitif 
•    L’abrogation de la loi de transformation de la fonction publique et de ses lignes directrices de gestion (LDG)

Urgence - Absences non remplacées : je signale !

Le SNUDI FO 35 invite tous les enseignants et AESH à signaler toute absence nonremplacée via le formulaire en ligne : https://framaforms.org/urgence-absences-non-remplacees-je-signale-1613489775

Depuis des mois, le SNUDI FO 35 dénonce la situation catastrophique du remplacement et exige le recrutement en urgence de tous les personnels nécessaires sur liste complémentaire pour faire face à tous les besoins.

Signalez-nous tous les non-remplacements dans vos écoles afin que nous puissions avoir un état des lieux précis de la situation dans le département. Ces éléments nous permettront d’étayer nos interventions auprès de l’administration.

Lire le communiqué du SNUDI FO

Reprise des séances piscine : obligatoire ?

Nous avons été alertés par des collègues qui s'inquiètent, après les annonces du ministre de l’Éducation nationale la semaine dernière, de devoir reprendre dès cette semaine les séances de piscine dans des conditions sanitaires susceptibles de mettre en danger leur sécurité et celle des élèves.

Lors du CHSCT du 17 novembre dernier, le DASEN avait assuré que la mise en œuvre de ces séances relevait de la liberté pédagogique et de la responsabilité de l'enseignant, et qu'il était donc possible de suspendre les séances sans que les personnels ne subissent de sanction. Nous venons d’interroger à nouveau la direction académique sur ce point. Dans l’attente d’une réponse, et en l’absence de toute nouvelle consigne, les collègues qui ne souhaiteraient pas reprendre les activités aquatiques dans les conditions sanitaires actuelles peuvent s’appuyer sur cette déclaration.

Informations syndicales

Publié le

Pas d’éducation sans moyens : une préparation de rentrée 2021 inacceptable !
Toutes et tous en grève le jeudi 25 mars

Jeudi 25 mars grève et manifestation à Rennes
à l’appel de l’intersyndicale départementale
Départ 11h à la DSDEN
AG de rue prévue en fin de manifestation devant le rectorat

La préparation de la rentrée 2021 se déroule dans un contexte alarmant : alors que le ministre Blanquer joue au bon élève en rendant à Bercy près de 240 millions d’euros du budget de l'Education Nationale pour 2020 (soit l'équivalent de 4200 postes d'enseignants), dans le même temps, il programme pour l’an prochain la suppression de 1883 emplois dans les collèges et les lycées, alors que 43 000 élèves supplémentaires sont attendus. Pour le premier degré, ce sont des dotations bien en-deçà des nécessités du terrain qui sont transmises aux écoles.

En supprimant ainsi massivement les postes d’enseignants dans le second degré, en refusant de renforcer ceux du premier degré, le ministre Blanquer prépare sciemment une rentrée 2021 insupportable.

Dans les collèges et les lycées, une nouvelle fois, ce seront les vies scolaires qui seront directement impactées par les effectifs en hausse, les classes surchargées, et un taux d’encadrement bien trop faible.

Enseignant(e)s, directrices et directeurs d’école, CPE, AED, AESH, Psy-EN, revendiquons l'amélioration de nos conditions de travail et assumons ces
revendications : exigeons les postes nécessaires, et préparons la mobilisation pour obtenir satisfaction !

Nous exigeons :
  l’annulation de toutes les suppressions de postes annoncées
  la création de postes statutaires pour répondre à tous les besoins dans les écoles, les collèges et les lycées
  la réinjection dans le budget de l’Éducation Nationale des 240 millions économisés par le ministre sur notre dos
  un plan d’urgence de la maternelle au lycée, à commencer par l’abrogation des réformes et le retrait des projets de réforme qui dégradent nos conditions de travail

Télécharger le tract du SNUDI FO 35 et du SNFOLC 35
Télécharger l’appel intersyndical départemental

Urgence - Absences non remplacées : je signale !

Le SNUDI FO 35 invite tous les enseignants et AESH à signaler toute absence non-remplacée via le formulaire en ligne :  https://framaforms.org/urgence-absences-non-remplacees-je-signale-1613489775

Depuis des mois, le SNUDI FO 35 dénonce la situation catastrophique du remplacement et exige le recrutement en urgence de tous les personnels nécessaires sur liste complémentaire pour faire face à tous les besoins.

Signalez-nous tous les non-remplacements dans vos écoles que nous puissions avoir un état des lieux précis de la situation dans le département. Ces éléments nous permettront d’appuyer nos demandes auprès de l’administration.

Informations syndicales

Publié le

Urgence - Absences non remplacées : je signale !

Le SNUDI FO 35 invite tous les enseignants et AESH à signaler toute absence non-remplacée via le formulaire en ligne :  https://framaforms.org/urgence-absences-non-remplacees-je-signale-1613489775

Depuis des mois, le SNUDI FO 35 dénonce la situation catastrophique du remplacement et exige le recrutement en urgence de tous les personnels nécessaires sur liste complémentaire pour faire face à tous les besoins.

Signalez-nous tous les non-remplacements dans vos écoles que nous puissions avoir un état des lieux précis de la situation dans le département. Ces éléments nous permettront d’appuyer nos demandes auprès du DASEN lorsque nous le rencontreront lors d’une audience le 9 mars.

Résultats mouvement interdépartemental et recours

Les résultats du mouvement interdépartemental ont été communiqués individuellement aux personnels le 2 mars 2021. De par la loi de transformation de la fonction publique, les organisations syndicales ne reçoivent plus les résultats. Nous vous invitons donc, si vous êtes concernés, à nous contacter afin de nous tenir informés des résultats.

Vous recevrez les résultats sous deux formes :
  Par SMS (si vous avez communiqué votre numéro de portable)
  Par mail sur I-Prof

Si la mutation est refusée, vous aurez une explication "détaillée" sur la raison du refus (barème insuffisant, pas de mutation possible en sortie ou en entrée…) sur votre premier vœu. Des statistiques (nombre de demandes par département, nombre d’accords, barème du dernier entrant et du dernier sortant…) seront accessibles par tous sur le site education.gouv.fr (les organisations syndicales n’auront pas plus d’informations que les collègues !).

Les délais pour faire un recours
A partir du 2 mars, et dans les 2 mois qui suivent, vous pouvez faire des recours contre les décisions : refus de mutation ou mutation sur un autre vœu que le premier.

Les recours qui permettent un accompagnement syndical
Seuls les recours contre un refus de mutation sur des vœux exprimés par les collègues permettent un accompagnement par une OS.

Les recours qui ne permettent pas un accompagnement syndical "officiel"
Si le collègue souhaite faire un recours contre une mutation obtenue hors premier vœu, le collègue ne peut pas se faire accompagner "officiellement" d’une OS.

Un recours, pourquoi ? Moment essentiel pour les personnels
Il est important de comprendre que le recours sert essentiellement à présenter les situations des collègues, en vue d’un exeat-ineat. Depuis la loi de transformation de la Fonction publique, il n’y a plus de GT/CAPD exeat-ineat. Ces recours permettent une intervention du syndicat, une défense des dossiers.

Recours DASEN ou ministériel ?
Les deux sont importants. Le recours auprès du DASEN ne sert que pour les demandes d’exeat. Les recours auprès du MEN sont essentiels pour les départements qu’il est difficile d’obtenir, pour que le syndicat national puisse porter les situations. Autrement dit, faire les 2 est important mais attention, un recours au MEN sans recours au DASEN risque fort de ne pas aboutir, le MEN vérifiant en amont que le collègue a bien fait la démarche départementale.

Les mentions obligatoires pour le recours
Le recours doit être envoyé soit par mail (à confirmer) via le mail pro, soit en recommandé avec accusé de réception.
Il doit avoir pour objet : recours concernant ma mutation interdépartementale
Vous devez impérativement indiquer que vous mandatez le Snudi FO pour vous représenter.

Comment le SNUDI FO 35 pourra-t-il vous représenter ?
Pour rappel, tous les syndicats départementaux sont habilités à défendre les collègues qui font des recours (qu’ils soient ou non élus en CAPD, CT…) puisque la FNEC FP-FO est représentée au CTMen.
Envoi de dossiers par mail, demande de bilatérales, audiences individuelles des collègues accompagnés du SNUDI-FO… voici des exemples d’intervention du Snudi FO auprès de la DSDEN. 
La FNEC FP-FO a demandé au ministère d’imposer aux DSDEN de répondre favorablement à toute sollicitation, sous quelque forme que ce soit, des organisations syndicales. 
Quoi qu’il en soit il est toujours possible d’utiliser le rapport de force, a fortiori en cas de refus des bilatérales et/ou des audiences individuelles.
Plus que jamais, et alors que le gouvernement bafoue les droits fondamentaux et s’en prend aux statuts et aux garanties collectives, la construction du rapport de force est essentielle.

Télécharger les modèles de recours.

Audience avec le DASEN d'Ille-et-Vilaine,
mardi 9 mars 2021

Une délégation du SNUDI FO 35 a été reçue par le DASEN d'Ille-et-Vilaine et l'IEN adjoint chargé du 1er degré, pour porter ses revendications sur les points suivants : 
  Formations en constellation
  Information des personnels
  Remplacements/contractuels
  Inclusion problématiques
  Situation sanitaire

Lire le compte rendu du SNUDI FO 35

Absences non remplacées et carte scolaire

Publié le

Urgence - Absences non remplacées : je signale !

Le SNUDI FO 35 invite tous les enseignants et AESH à signaler toute absence non-remplacée via le formulaire en ligne :

https://framaforms.org/urgence-absences-non-remplacees-je-signale-1613489775

Depuis des mois, le SNUDI FO 35 dénonce la situation catastrophique du remplacement et exige le recrutement en urgence de tous les personnels nécessaires sur liste complémentaire pour faire face à tous les besoins.

Signalez-nous tous les non-remplacements dans vos écoles que nous puissions avoir un état des lieux précis de la situation dans le département. Ces éléments nous permettront d’appuyer nos demandes auprès du DASEN lorsque nous le rencontreront lors d’une audience le 9 mars.

CTSD carte scolaire 1er degré, rentrée 2021

Lors de ce CTSD, Force Ouvrière a dénoncé  une dotation insuffisante et certains choix plus que contestables. L'absence de création de postes de remplaçants est notamment totalement incompréhensible. Si certaines situations ont pu être prises en compte, nombre d'écoles, de classes sont laissées à la porte de la "priorité au premier degré", et elles ne verront pas la couleur du "quoi qu'il en coûte" du président de la République.

Pour Force Ouvrière, la bataille pour les postes ne fait que s'engager, mais n'attendons pas la rentrée, n'acceptons pas le diktat de la dotation départementale. Force Ouvrière ne considère pas que des fermetures soient justifiées par "l'équité départementale". Il n'est pas scandaleux que les effectifs moyens des écoles soient inférieurs à 20 élèves. Contre le mépris du ministre Blanquer qui a rendu à Bercy près de 250 millions du budget 2020, revendiquons l'amélioration des conditions de travail et assumons ces revendications : exigeons les postes nécessaires, préparons la mobilisation pour obtenir satisfaction.

Lire la déclaration préalable de la FNEC FP FO 35
Lire le compte rendu de la FNEC FP FO 35
Lire le tableau des écoles d'Ille-et-Vilaine rentrée 2021

Informations syndicales

Publié le

Réunion d'information syndicale

Situation sanitaire, formations en constellation, rythmes scolaires, conditions de travail, salaires, retraites, direction, difficultés liées à l'inclusion…

Réunion d'information syndicale
mercredi 10 février 2021 à 14h30
en visio conférence (https://meet.jit.si/snudisis10022021)

Nous pouvons également tenir une RIS en fonction des besoins de chaque école, en respectant les mesures sanitaires ou en visio. N'hésitez pas à en discuter avec vos collègues et à nous contacter.

Chaque collègue peut participer à 9 heures d'information syndicale par année scolaire. Ces heures peuvent être déduites des heures annualisées (m@gistère, animations pédagogiques y compris celles décrétées "obligatoires" par l'IEN, concertation…) ou des heures de classe (3 heures maximum).
Vous trouverez la marche à suivre auprès de votre l'IEN pour participer ici : http://www.snudifo35.fr/2017/01/ris-information-syndicale.html

Carte scolaire : exigeons les postes pour la rentrée 2021

Le CTSD carte scolaire (ouvertures et fermetures) se tiendra jeudi 18 février 2021, faites remonter vos prévisions au SNUDI FO 35 (fiche à télécharger)

Un groupe de travail carte scolaire s'est tenu ce matin à la DSDEN.

Les informations générales qui ont été communiquées, croisées avec les annonces gouvernementales sur les communes de moins de 5000 habitants laissent augurer une carte scolaire 2021 particulièrement difficile.
L'annonce qu'il n'y aurait pas de fermeture de classe, ni d'école dans les communes de moins de 5000 habitants dès lors que le maire s'y oppose n'est pour l'instant pas financée. Les DASEN, qui n'étaient pas informés par le ministère, n'en ont pas tenu compte.

En revanche, il leur a été demandé expressément de "porter un regard attentif sur toutes les petites structures", de ne pas réaliser toutes les fermetures qui ne l'ont pas été l'an dernier dans le cadre de la mesure d'exception en faveur des écoles rurales. La mise en œuvre de la commande ministérielle de ne pas dépasser les 24 élèves par classe en GS, CP, CE1 va se poursuivre, ainsi que celle du dédoublement des classes de cycle 2 en éducation prioritaire. Tout ne sera toutefois pas réalisé, nous annonce la DSDEN.

La dotation de 25 postes va être totalement insuffisante pour répondre aux commandes ministérielles, ouvrir des classes, empêcher les fermetures, créer les postes de remplaçants nécessaires (on nous annonce qu'il n'y aura pas de suppression). Aucune annonce de créations de postes spécialisés, de RASED (au contraire, on nous parle de réorganisation), en UPE2A. La dotation est d'ores et déjà consommée :

•    Décharges de direction supplémentaires (absolument nécessaires) : entre 9 et 10 postes
•    Classes bilingues breton : environ 10 postes
•    2 postes de CPC de la circonscription qui va être créée à la rentrée prochaine
•    2 postes d'enseignants référents
•    dédoublements en éducation prioritaire : entre 7 et 10 postes
•    autres mesures et annonces gouvernementales : indéterminé

Dans ce contexte, Force Ouvrière défendra bien évidemment chaque dossier lors du CTSD qui se tiendra jeudi 18 février 2021, mais il sera nécessaire de se mobiliser école par école, bien sûr, avec les parents et les élus, mais aussi en participant aux rassemblements départementaux.

Les conditions de travail déjà très dégradées ces dernières années deviennent insupportables. Les collègues craquent, il va falloir se faire entendre.

Continuez à nous communiquer vos prévisions d'effectifs afin que nous défendions chaque classe, chaque poste lors du CTSD, à l'aide de la fiche ci-dessous.

Télécharger la fiche de préparation de carte scolaire

Stage AESH : derniers jours pour s’inscrire

Le SNUDI FO 35 et le SNFOLC 35 organisent
un stage de formation syndicale spécial AESH
Mardi 16 mars de 9h à 16h
dans les locaux du syndicat, au 35 rue d’Echange à Rennes.

Il  s’adresse à tous les AESH, qu’ils soient syndiqués ou non, exerçant dans le premier ou second degré. La participation à cette journée est un droit, vous serez autorisés à vous absenter sur simple demande.

Objectifs du stage :
•    Connaître vos droits pour les faire respecter : missions, contrats, temps de travail, affectations, droits à formation, droits à s’absenter, rémunérations, protection… 
•    Apporter des réponses aux questions et aux problèmes que vous rencontrez
•    Informer le syndicat des difficultés rencontrées sur le terrain
•    S'organiser collectivement pour faire valoir les revendications : intégration dans un corps de la Fonction publique, meilleur salaire, garantie de réemploi pour toutes et tous, contrats à temps complet… 

 La participation aux stages de formation syndicale est un droit (dans la limite de 12 jours par an). Votre absence sera déduite du temps de travail et vous n’aurez pas à rattraper les heures que vous auriez dû effectuer.

Pour participer
- Inscrivez-vous au stage avant le mardi 16 février 2021 par mail: 
snudifo35@wanadoo.fr pour le 1er degré
syndicat@snfolc35.fr pour le second degré
Le syndicat vous enverra une convocation en retour.
- Vous devrez alors effectuer, au plus tard le mardi 16 février, une demande d'autorisation d'absence (à l’aide d’un formulaire auquel vous joindrez la convocation). Cette demande doit être transmise au Pôles Aides Humaines (coordavs35@ac-rennes.fr) dans le 1er degré ou au secrétariat du chef d’établissement dans le 2nd degré.
Le jour du stage, nous vous remettrons une attestation de participation.

Repas : Vous avez la possibilité de déjeuner sur place. Nous proposons de fournir un repas avec une participation financière de 4 euros. Dans ce cas, merci de nous signaler votre présence au repas par mail avant le lundi 8 mars.

Lire le tract « Stage syndical spécial AESH »

Absences, arrêts de travail liés au COVID : ne subissez pas un jour de carence !

Nous rappelons que depuis le 8 janvier, le jour de carence est suspendu dans le cadre des arrêts de travail liés au Covid. Attention cependant, la réglementation ne prévoit pas que cette suspension soit automatique : il faut en effet fournir un arrêt de travail dérogatoire pour en bénéficier.

Voici la marche à suivre suivant les cas :
•    Si vous êtes identifiés comme cas contact ou si vous présentez des symptômes du COVID, vous devez vous isoler en attendant les résultats d’un test. Vous devez demander à être placé en autorisation spéciale d’absence (ASA). Le jour de carence ne s’applique donc pas.
•    Si le test se révèle positif, vous êtes alors placé en arrêt maladie. Pour éviter de subir un jour de carence, vous devez demander un arrêt de travail dérogatoire sur le site : https://declare.ameli.fr/isolement/conditions
•    Enfin, si vous devez garder votre enfant en cas de fermeture de classe ou de structure d’accueil, vous devez demander à être placé en ASA. Ces jours ne seront pas décomptés du contingent dont vous disposez annuellement pour garder votre enfant malade.

Le SNUDI FO 35 s’est adressé depuis la parution du décret à la direction académique pour demander à ce que nous soient précisées les modalités pratiques permettant aux personnels de bénéficier de la suspension du jour de carence. A ce jour, nous n’avons toujours pas reçu de réponse satisfaisante, et malgré nos demandes répétées, les personnels n’ont toujours pas été avertis par l’administration ni de l’existence de cette nouvelle disposition, ni des démarches à effectuer.

N’hésitez pas à contacter le syndicat en cas de problème.

Protocole sanitaire : Redéfinition des cas contacts et des fermetures de classe ?

Le protocole sanitaire a été mis à jour la semaine dernière, prévoyant que les élèves de maternelle soient à nouveau considérés comme cas contacts dès l’apparition d’un cas confirmé dans la classe. Pour les personnels, y compris exerçant en maternelle, les élèves d’élémentaire et le second degré, rien ne change, ils ne sont toujours pas considérés comme cas contact en dessous de trois cas dans des fratries différentes au sein d’une même classe.

Le texte prévoit également que sur signalement de l’ARS, les classes soient fermées dès lors qu’un variant est identifié chez le personnel et les élèves.

Le SNUDI FO 35 continue d’exiger que tous les personnels et élèves soient considérés comme cas contact dès l’apparition d’un cas, allant de pair avec une véritable mise en œuvre de la stratégie « dépister, tracer, isoler » dans les écoles. En effet, si ces nouvelles dispositions vont dans le bon sens, on peut s’interroger sur leur impact, puisque pour les élèves de maternelles, aucun test n’est généralement prescrit, même lorsqu’ils présentent des symptômes évocateurs du Covid. De la même façon, pour identifier la présence d’un variant dans une classe, encore faut-il qu’un test RT-PCR suivi d’un séquençage soit réalisé.

Informez-nous de toutes les situations problématiques pour que nous puissions intervenir (absence d’information, élèves cas contacts non pris en charge par l’ARS et tout de même présents à l’école, fratries présentes alors que l’un d’entre eux est cas contact…) et remplissez à chaque fois que c’est nécessaire le registre santé et sécurité au travail pour alerter la hiérarchie (avec copie au syndicat).

Le SNUDI FO 35 continue d’exiger :
- une protection effective des personnels par l’Etat employeur 
- la mise à disposition gratuite du matériel de protection pour tous les personnels et élèves 
- des tests systématiques de dépistage pour les personnels et élèves 
- une identification et une prise en charge précise et immédiate des cas contacts, avec éviction scolaire effective 
- la fermeture des classes et des écoles en cas de circulation active du virus 
- le suivi médical des personnels par la médecine de prévention, le recrutement de médecins du travail 
- l’élargissement du régime d’ASA aux proches de personnes vulnérables.

Lien vers le registre santé et sécurité au travail dématérialisé dans l'application ARENA : https://portail.ac-rennes.fr/arena/pages/accueill.jsf
Choisir la rubrique "Intranet, référentiels et outils dans le bandeau de gauche, puis "Registre santé et sécurité au travail (RSST)" dans la partie droite. Cliquer ensuite sur "ajouter un nouveau signalement".

Signalez l’absence de renouvellement des masques dans votre école

Des collègues nous ont signalé l’absence de réapprovisionnement en masques, ceux leur ayant été fournis ayant atteint le nombre maximum de lavages possibles. Nous rappelons qu’il est de la responsabilité de l’employeur d’équiper ses personnels en moyens de protection. Nous nous sommes adressés à la direction académique pour exiger à nouveau que soient livrés de nouveaux masques partout où c’est nécessaire. Nous invitons tous les collègues à nous faire remonter et à signaler à l’administration toutes les situations problématiques, incidents, non-respect ou caractère inapplicable du protocole sanitaire en remplissant une fiche du registre santé et sécurité au travail (nous en adresser une copie).

Lien vers le registre santé et sécurité au travail dématérialisé dans l'application ARENA : https://portail.ac-rennes.fr/arena/pages/accueill.jsf
Choisir la rubrique "Intranet, référentiels et outils dans le bandeau de gauche, puis "Registre santé et sécurité au travail (RSST)" dans la partie droite. Cliquer ensuite sur "ajouter un nouveau signalement".

Rassemblement mercredi 10 février pour la scolarisation de tous les élèves étrangers et l’arrêt des expulsions

Un rassemblement aura lieu mercredi 10 février
à 14h devant le rectorat de Rennes :

•    Pour la scolarisation inconditionnelle des mineur•es et jeunes majeur•es étranger•ères, quels que soient leurs statuts administratifs
•    Contre les expulsions et pour la régularisation de toutes et tous les sans-papiers
•    Non au fichage et au triage des enfants de l’exil : abrogation des décrets des 30 janvier 2019 et 23 juin 2020
•    Maintien et renforcement du droit à l'accompagnement socio-éducatif des MNA dans le cadre exclusif de l'Aide Sociale à l'Enfance, sans condition, sans fichage, sans test osseux

Signataires : Réseau Éducation Sans Frontière d’Ille-et-Vilaine, FCPE 35, Zones d’Enfance Protégée, CGT Éduc’action 35, STE-CNT 35, FSU 35, SNFOLC 35, SUD Éducation 35, Solidaires Étudiant.e.s Rennes, Mrap 35, CSP 35, Utopia 56, Cimade 35, Des Arbres et des Papiers (St-Sulpice-la-Forêt), Accueil Réfugiés Bruz, Association Bienvenue Fougères, Utud, GL 1410, Dal 35, CCFD Terre Solidaire, LDH Rennes, Action Culture d’Entreprises (ACE), Attac Rennes, Midaf, Viami, Sdas FO 35, CNT SSCT 35, UD CGT 35, UL CGT Rennes, Ensemble 35, GT Migrants FI Rennes, NPA Rennes, PCF 35, EELV Rennes

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>