Le livre noir de la RGPP

Publié le par SNUDI-FO 35

Le livre noir de la RGPP est né de la collecte d’impacts concrets pour les agents et les usagers de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) initiée depuis 2007 et des autres réformes détruisant les services publics des trois versants de la fonction publique. [...]

Télécharger [..] 

Elections professionnelles

Publié le par SNUDI-FO 35

  Du 13 au 20 octobre 2011, votez FO !
1 vote FO = 4 clics !

 Les prochaines élections professionnelles auront lieu dans l'Education Nationale du 13 au 20 octobre 2011. Pour la première fois, le vote électronique sera imposé aux collègues.

Quel est l'enjeu de ces élections ?
Du 13 au 20 octobre, vous devrez voter pour quatre listes !
Du 13 au 20 octobre, 1 vote = 4 clics FO !

Logo FNEC FP 2
Lire la suite [...]

Vous trouverez en cliquant sur les vignettes ci-dessous :

  • la liste des candidats du SNUDI-FO 35 à la CAPD d'Ille et Vilaine
  • les professions de foi nationale et départementale
  • la procédure de vote

      vignette_liste_oct_2011.jpg     vignette_prof-foi_nat.jpg         vignette_prof-foi_35-copie-1.jpg vignette_procedure_oct_2011.jpg

Compte rendu du CTPD du 6 septembre 2011

Publié le par SNUDI-FO 35

Ce CTPD de rentrée a étudié les propositions d'ajustement de carte scolaire de l'Inspecteur d'Académie.

C'est donc sur la base de la dotation départementale de 17 postes, dont nous avions en mars dénoncé l'insuffisance, que l'IA a fait ses propositions. C'est au final un solde positif de 16 ouvertures de classes que l'IA a présenté à la presse, pour 500 élèves supplémentaires, soit encore une fois un accompagnement a minima de la croissance démographique (sachant que les enfants de deux ans ne sont pratiquement plus comptabilisés).

Nous ne disposons pas pour l'instant de toutes les données pour analyser cette rentrée, mais nous pouvons néanmoins dresser un certain nombre de constats :

  • De nouvelles ouvertures (14), des annulations de fermetures (9) ont été prononcées. La plupart des situations avaient été signalées dès le mois de mars. Les prévisions des directeurs se sont avérées exactes, on aurait pu gagner beaucoup de temps et d'énergie. En effet, dans certains cas, il a fallu batailler ferme pour obtenir ne serait-ce qu'un comptage à la rentrée.
    Le SNUDI-FO se félicite de ce que 11 des dossiers difficiles qui lui avaient été remis ont connu une issue favorable. Certains dossiers ont été défendus depuis le mois de mars, en CTPD, CDEN, en audience (le 17 mai et le 7 juillet), appuyés par la mobilisation des enseignants, des parents d'élèves. Goven, maternelle et élémentaire, Retiers maternelle, Saint Sulpice des Landes, Montreuil sur Ille... Tous ont obtenu satisfaction.

  • Les moyennes d'effectifs par classe affichées par l'IA (24 élèves par classe), masquent une réalité beaucoup plus sombre : les niveaux multiples à 28 élèves ou plus en élémentaire, à plus de 30 (souvent sans TPS) en maternelle, ne sont pas rares. La situation des RASED reste catastrophique, les conditions de scolarisation des handicapés également, les moyens de remplacement insuffisants. A cela s'ajoute l'indigence de la formation continue (le manque de personnels spécialisés est particulièrement frappant, manque qui n'a pas été anticipé, alors que les besoins explosent, ce malgré les alertes des syndicats, dont le SNUDI-FO, depuis de nombreuses années).

  • Dans le second degré, la situation est catastrophique. on pousse les murs pour faire entrer les élèves. On manque de personnels à tous les niveaux : enseignants, personnels d'encadrement, surveillants, personnels administratifs.

 

Parce que le SNUDI FO ne se place pas du point de vue de la réduction de la dette, parce qu'il estime que cette dette n'est pas celle des salariés, ni des élèves, et qu'ils n'ont pas à la payer, il s'oppose à toutes les suppressions de postes.

Toutes les ouvertures de classe exigées par les parents, les enseignants sont légitimes. Seule la mobilisation des personnels, avec leurs organisations syndicales permet de gagner, comme à l'école maternelle de Retiers, pour la réouverture d'une classe, comme à l'hôpital Guillaume Régnier pour l'octroi d'une décharge complète pour le coordonnateur pédagogique.

Le SNUDI FO n'entend pas "peser dans le débat", ne réclame pas de "sommet social" pour décider avec l'Etat et le patronat des modalités de remboursement de la "dette", contrairement à l'intersyndicale CGT, CFDT, FSU, UNSA, Solidaires, qui dans son communiqués du 18 août s'est déclarée prête à "examiner avec le gouvernement les mesures à prendre pour réduire la dette et (...) pour la maîtrise des déficits publics".

Contre les conséquences de la RGPP, contre les mesures d'austérité, c'est donc la mobilisation sur les revendications, en toute indépendance, sans prendre en compte les logiques financières de la "réduction des déficits publics", qu'il faut organiser.

Rentrée 2011 : GREVE !

Publié le par SNUDI-FO 35

*  Rentrée 2011 : 16 000 suppressions de postes, 1 500 fermetures de classes
Rentrée 2012 : 14 000 suppressions de postes annoncées dans l'Éducation Nationale
Augmentation des effectifs par classe
Recul de la scolarisation des deux ans
Conditions indignes de scolarisation des enfants handicapés
Précarisation accrue des EVS / AVS
Absences non remplacées
Disparition programmée des RASED
Disparition de la formation continue
Pression hiérarchique
Contractualisation
Gel des salaires
*  Non remboursement des frais de déplacement


Le ministre a déclaré la guerre aux enseignants
Préparons la riposte

Dès la rentrée, le SNUDI FO 35 dépose un préavis de grève illimitée pour permettre aux enseignants de se mobiliser pour exiger les postes permettant l'annulation des fermetures de classes, les ouvertures de postes (enseignants et non enseignants) et de classes nécessaires. Nous communiquerons aux écoles, dès que nous en aurons connaissance, la date du CTPD. Discutons, dès à présent de la grève, de la constitution des délégations ; communiquez au SNUDI FO vos demandes d'ouverture, d'annulation de fermeture.

Lire l'article [...]