Evaluations nationales :

Publié le par SNUDI-FO 35

le DASEN d'Ille et Vilaine confirme les annonces ministérielles

Lors de la CAPD du 25 mai 2012, Monsieur Bessol, Directeur des Services de l’Éducation Nationale d'Ille et Vilaine, a confirmé aux représentants des personnels que la remontée des résultats des évaluations nationales CE1 et CM2 est facultative, confirmant ainsi les annonces par voie de presse du nouveau ministre de l’Éducation Nationale, annonce qui avait déjà été confirmée aux recteurs réunis à Paris.

Le DASEN a également confirmé que la prime de 400 € serait versée à tous les enseignants qui auront fait passer ces évaluations.

Mouvement 2012

Publié le par SNUDI-FO 35

Prochaine CAPD le 2 juillet 2012

Suite à la CAPD de ce matin qui a étudié le projet de mouvement 2012, après les modifications apportées, ce sont environ 220 collègues qui n'ont pas d'affectation.

Un groupe de travail va se tenir le jeudi 28 juin 2012 qui étudiera les affectations à titre provisoire, avant la CAPD du 2 juillet.

Il n'y aura pas de deuxième saisie de vœux. Les affectations seront faites en fonction des vœux géographiques émis  lors de la première phase.

Afin de permettre aux représentants des personnels de s'en assurer, merci de nous adresser, si ce n'est déjà fait la fiche de suivi dûment renseignée, ainsi que votre liste de vœux. Pour les situations particulières (problème médicaux, sociaux, etc.) qui n'auraient pas été signalées pour la première phase, adressez un courrier au Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale d'Ille et Vilaine (DASEN), ainsi qu'une copie au SNUDI FO.

Le SNUDI FO continue de revendiquer le retour aux règles antérieures du mouvement, à savoir une deuxième saisie de vœux, la possibilité de demander un poste septembre.

Force Ouvrière s'adresse au nouveau Ministre

Publié le par SNUDI-FO 35

pour faire valoir les revendications urgentes

La FNEC FP FO s'est adressée au nouveau ministre de l’Éducation Nationale, Vincent PEILLON afin de lui présenter les revendications urgentes des personnels :

  • respect des garanties statutaires propres à chaque corps
  • abrogation du décret sur l'évaluation des enseignants ( Le ministre a annoncé que ce serait sa première mesure.... A suivre)
  • création des postes indispensables dès la rentrée
  • augmentation des salaires et traitements
  • abandon du jour de carence
  • réemploi et titularisation des personnels précaires et contractuels

Vous trouverez en lien suivant la lettre qui lui a été adressée.

Le ministre devrait recevoir la FNEC FP FO dans les jours qui viennent.

Rythmes scolaires

Publié le par SNUDI-FO 35

LE CALENDRIER SCOLAIRE DOIT ETRE NATIONAL

  • Le statut national des PE doit être préservé !
  • Les décrets Darcos doivent être abrogés et les 108 heures doivent être supprimés !
  • Non à l'ingérence des collectivités territoriales dans le fonctionnement de l'école de la République ! 

Le nouveau ministre a annoncé son intention d'ouvrir sans délai le chantier des rythmes scolaires dans le but de revenir à la semaine de 5 jours.

Le SNUDI FO est disponible pour discuter sur la base des mandats confiés par ses adhérents. Si la discussion est ouverte, notre syndicat fera valoir les revendications ci-dessus.


En tout état de cause, la modification des rythmes scolaires ne doit pas être le prétexte à remettre en cause le statut de fonctionnaire d’État des enseignants du 1er degré.

Au contraire, cela doit être l'occasion de renforcer les garanties statutaires en matière d'obligations réglementaires de service des Professeurs des écoles.

Formation professionnelle / Formation continue

Publié le par SNUDI-FO 35

Pour le rétablissement du congé de formation professionnelle

Depuis l'an dernier, ce dispositif censé permettre aux fonctionnaires d'étendre ou parfaire leur formation personnelle (Décret n° 2007-1470 du 15 octobre 2007), est détourné par les autorités académiques pour faire de la formation continue et pallier les manques de moyens dans différents domaines : psychologie scolaire, scolarisation des élèves non francophones...

Depuis plusieurs années, les dotations, en mois, attribuées au département d'Ille et Vilaine sont en chute libre, ce qui a conduit à ce que les congés ne soient accordés qu'à des collègues ayant beaucoup d'ancienneté. Mais toutes les demandes étaient traitées à égalité. Les organisations syndicales revendiquaient donc une augmentation substantielle de la dotation départementale, ainsi qu'une adaptation des durées accordées aux collègues à leurs besoins.

Cette année, le Directeur Académique, avec une dotation dérisoire de 48 mois, en imposant une durée unique de 12 mois, ne permettra qu'à 4 collègues de bénéficier du dispositif. En déterminant des critères de choix variables en fonction des besoins du département, ou des priorités académiques, il met fin à l'égalité de traitement, et les demandes de formations apportant des qualifications qui ne peuvent être directement utilisées dans le cadre de l’Éducation Nationale sont de facto automatiquement rejetées.

Pour le rétablissement d'une véritable formation continue

Le SNUDI FO a dénoncé cette situation. Chaque dispositif a une finalité précise. La formation continue pour être plus efficace dans l'exercice de ses missions d'enseignant, ou pour évoluer dans le cadre de l’Éducation Nationale, le congé de formation professionnelle pour réaliser un projet personnel sur lequel l'administration n'a pas à porter de jugement. Chaque dispositif doit bénéficier des moyens propres nécessaires à sa mise en œuvre.


La dénonciation doit déboucher sur une proposition d'action collective. C'est pourquoi le SNUDI-FO 35 organise une réunion d'information syndicale sur ces questions le

 mercredi 6 juin 2012 à 9h30,
dans les locaux de l'UD FO,
35 rue d'Echange à Rennes