Après les attentats, communiqué du SNUDI FO 35

Publié le

Choqué, révolté par les attentats qui ont frappé Paris vendredi 13 novembre 2015, le SNUDI FO 35 les condamne avec force. Il s'opposera toujours, dans le cadre confédéral et du mouvement syndical international aux fanatismes, aux obscurantismes, aux systèmes d'oppression et d'exploitation fauteurs de guerre et de misère.

Ses pensées et sa compassion vont aux femmes et aux hommes assassinés, à leurs familles, à leurs proches, aux blessés.

Le SNUDI FO 35 tient aussi à rendre hommage aux fonctionnaires et agents des services publics mobilisés sur le champ, dans ces tragiques et difficiles circonstances.

Il rappelle son attachement indéfectible aux valeurs et aux principes de la République - Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité, Unité et Indivisibilité – et aux idéaux démocratiques de paix et de progrès social qui sont ceux du mouvement ouvrier depuis ses origines.

C'est sur le terrain de la résistance sociale que le SNUDI FO 35 continuera d’œuvrer pour faire vivre réellement ces principes et ces valeurs, en réalisant l’unité des salariés, des chômeurs, des retraités et de la jeunesse, en défendant et renforçant les piliers de la solidarité et de l’égalité républicaines : services publics, sécurité sociale, code du travail, conventions collectives nationales, statuts.

Rennes, le 17 novembre 2015

Informations syndicales

Publié le

CAPD avancement jeudi 26 novembre 2015

Téléchargez la fiche de suivi du SNUDI FO 35

Réunions d'informations syndicales

Participez aux RIS du SNUDI FO 35

Mercredi 2 décembre 2015
de 9h30 à 12h30,
de 14h00 à 17h00,
dans les locaux du syndicat, 35 rue d’Échange à Rennes

Pour participer, informez votre IEN une semaine avant la réunion. la participation aux réunions d'information syndicale sur temps de travail est un droit, à raison 9 heures par an :

-   sur temps de classe, à raison de trois heures par an
-   sur temps de service hors présence élèves.

Une attestation de présence sera délivrée le jour de la réunion, pour faire valoir ce que de droit.

Obligations règlementaires de service

Un groupe de  travail s'est tenu au ministère le 5 novembre sur le projet de modification du décret de 2008 relatif aux obligations de service des PE, et sur les ORS et indemnités en ASH.

Pour le SNUDI FO, le projet de décret constitue un pas de plus dans la destruction du statut des PE. Il est inacceptable...

Lire le compte rendu du SNUDI FO

Harcèlement à l'école : que cherche la ministre ?

La ministre de l’éducation nationale vient de  lancer  une grande campagne nationale contre  le harcèlement à l’école. Tous les moyens sont mobilisés. Une vidéo visant à sensibiliser le grand public a été commandée par le ministère pour être largement diffusée.

C’est bien connu : les grands sentiments ne nourrissent pas. La vidéo en question et la campagne de sensibilisation sont donc sponsorisées par Walt Disney et SFR.
Problème : les organisations syndicales réclament le retrait de cette vidéo. Et pour cause : les personnels, l’école elle-même, y sont désignés comme responsables de la violence.(...)

Lire le communiqué du SNUDI FO 35

Voir la vidéo : http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/ressources/outils/decouvrez-la-campagne-de-prevention/

Retraites complémentaires, ce qu'ils ont fait (suite)

Télécharger le tract de la CGT Force Ouvrière

Informations syndicales

Publié le

Avancement : CAPD le jeudi 26 novembre 2015

La CAPD d'avancement des instituteurs et des professeurs des écoles se tiendra le jeudi 26 novembre prochain.

Seule possibilité d'augmentation des traitements, l'avancement est très attendu des collègues. Le SNUDI FO procède au travail de vérification et d'information nécessaire pour garantir l'égalité de traitement.

Le SNUDI FO rappelle qu'il revendique un avancement unique, au rythme le plus rapide pour tous, permettant l'accès de tous à l'indice terminal de la hors classe (aujourd'hui, indice 783).

*  Téléchargez la fiche de suivi du SNUDI FO 35

M@gistere

Plans de formations de proximité : les IEN demandent aux enseignants de s'inscrire. Dans certains cas, les formations m@gistere sont présentées comme étant obligatoires pour certains collègues. C'est contraire à la réponse donnée par le ministère au CHSCT ministériel.

Pour tout problème, contactez le SNUDI FO.

*  Lire la réponse du ministère au CHS CT M

Rythmes scolaires, obligations de service, conditions de travail

La réforme des rythmes scolaires a considérablement dégradé les conditions de travail des enseignants du premier degré et des personnels territoriaux.  La pression des collectivités locales s'accroit (conventions Etat-collectivités de gestion des enseignants, restrictions, voire interdictions d'accès aux classes en dehors des heures de cours, ingérences multiples dans les choix pédagogiques...).

La ministre refuse d'entendre les revendications. Il s'agit d'accélérer la mise en œuvre de la loi de refondation.

Après la réforme des rythmes scolaires, la généralisation des PEdT, elle impose, contre l'avis des syndicats représentant 80% des personnels, la réforme des collèges. Après le statut des enseignants du second degré, c'est celui des collègues du premier degré qui est menacé : le projet de décret ministériel modifiant l'organisation de leurs obligations de service constitue un pas de plus dans le sens de la dérèglementation, de la territorialisation. Il renforcerait le pouvoir de contrainte de l'autorité hiérarchique au détriment de la liberté pédagogique des enseignants.

*  Lire le communiqué du SNUDI FO 35
*  Lire le communiqué du SNUDI FO
*  Lire l'appel du bureau national du SNUDI FO

AESH, aide à la direction : la précarité, ça suffit !

Rassemblement intersyndical,
mercredi 4 novembre 16 heures,
devant l'inspection académique

*  Lire l'appel intersyndical

AFP-PPCR

Protocole relatif à « l’avenir de la fonction publique : la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations » dans la fonction publique : Pourquoi FO est CONTRE !

*  Lire l'analyse de l'UIAFP-FO

Budget 2016

Austérité et territorisalisation !

Le gouvernement entend poursuivre son plan d'économies de 50 milliards d'euros inscrit dans le pacte de responsabilité. L’éducation nationale, épargnée ? Le budget 2016, adopté à l’assemblée nationale le 28 octobre, c’est toujours l’austérité, c’est la poursuite des contre-réformes découlant de la Refondation, c’est toujours plus de territorisalisation. On est loin, très loin de la communication ministérielle : " Des personnels plus nombreux, mieux formés, mieux rémunérés ".

Augmentation du budget de 1,08 % pour une inflation prévue à 1 % (...)

*  Lire la note de la FNEC FP FO

Retraites complémentaires
Ce qu'ils ont fait !

FO, l'un des principaux artisans du régime des retraites complémentaires (AGIRC et ARRCO) depuis ses origines, a refusé de signer le dernier projet d'accord car il est inacceptable !

*  Lire le tract de la CGT-Force Ouvrière

Informations syndicales

Publié le

Dix minutes d'accueil avant la classe : l'intersyndicale reçue ce soir par l'IA.

Ces dix minutes d'accueil avant la classe sont prévues par le code de l’Éducation. Or, elles ne sont pas explicitement intégrées à nos obligations de service.

Considérant que l’obligation d’accueil des élèves par les enseignants 10 minutes avant le début des cours n’est pas comptabilisée dans les obligations de service, l’'intersyndicale SUD Éducation, CGT, CNT et FO revendique la déduction légitime de ces temps d’accueil des 108 h annualisées. Elle décide d’interpeller l’IA-DASEN d’Ille et Vilaine et de lui demander d’en informer les IEN.

Un compte rendu sera communiqué aux écoles.

EVS Aide à la direction, AESH : la précarité, ça suffit !

Une assemblée générale des personnels s'est tenue mercredi dernier dans les locaux de la FSU. Elle a réunie des EVS, ex-EVS (collègues dont le contrat n'a pas été renouvelé, et qui sont donc au chômage), un directeur d'école, et les syndicats SNUipp FSU, SNUDI FO, CGT Educ'action, Sud Education, et le collectif EVS 35.

Le bilan de la mobilisation de l'an passé a été discuté : des victoires incontestables (renouvellement de 54 EVS, sur des missions d'aide à la direction), abondement de la dotation des contrats aidés pour "avaler" le dépassement, maintien d'une partie de l'aide à la direction, par le recours au service civique.

Pour autant, tout le monde s'accorde à dire que le problème central, le recours à des contrats ou dispositifs précaires, demeure.

L'AG a considéré qu'il faut poursuivre et étendre la mobilisation, notamment auprès des directeur(trice)s, enseignant(e)s, auprès des AESH (CUI ou droit public) : c'est la précarité qu'il faut combattre !

Les missions d'accompagnement des élèves en situation de handicap, d'appui éducatif et administratif (" aide à la direction ") sont indispensables au bon fonctionnement des écoles. Pérennes, ou à pérenniser, elles doivent donner lieu à des recrutements dans le cadre d'un statut de la fonction publique. Les personnels déjà recrutés doivent être titularisés.

L'intersyndicale départementale travaille à un appel unitaire le mercredi 4 novembre 2015 à rassemblement, avec demande d'audience aux autorités de l’Éducation Nationale.

Nouveaux programmes : le Conseil Supérieur de l’Éducation rejette le projet de la Ministre.

Lire le communiqué de la FNEC FP FO

Réforme des collèges : abrogation !

Ils étaient des milliers, à l'appel de 14 organisations syndicales, à manifester samedi 10 octobre à Paris pour l'abrogation de la réforme des collèges.

Ce qui est en jeu dans cette réforme, comme dans celle des rythmes scolaires, comme dans toutes les réformes découlant de la loi de refondation de l'école, c'est le maintien du cadre national de l'école de la république, c'est le maintien des statuts nationaux des personnels.

Pour Le SNUDI FO 35, ce qu'il faut à présent, plus que jamais, construire, c'est la grève jusqu'à l'’abrogation de la réforme des collèges.

Cette réforme n'est pas qu'une affaire des profs du second degré. Les professeurs des écoles seront directement concernés, via la mise en place du cycle CM-6ème, via les contrats d'objectifs et les PEdT, qui dépassent largement le cadre du premier degré.

Au-delà, obtenir l'abrogation de la réforme du collège, ce serait enrayer la machine à détruire l'école et les statuts découlant de la loi de refondation de l'école : rythmes scolaires, projets éducatifs territoriaux, asphyxie des universités, décret Hamon sur les 1607 heures de service pour les professeurs du secondaire...  et la nouvelle réforme du lycée qui se prépare. Ce serait ouvrir une brèche pour les revendications de tous, pour toutes les revendications.

Rythmes scolaires

Les personnels territoriaux de la ville de Rennes sont mobilisés ce jour, à l'appel de leurs organisations syndicales, FO, CGT, SUD, UNSA, pour dénoncer les conséquences de la réforme des rythmes scolaires, subie depuis deux ans, sur leurs conditions de travail; ils revendiquent aussi la reconnaissance de leur travail, en exigeant la prime versée aux cadre de la Direction de l'Education et de l'Enfance de la ville de Rennes.

Ils sont massivement en grève aujourd'hui pour la satisfaction de leurs revendications, ils étaient 500 à se rassembler ce matin devant la DEE et à manifester vers la mairie de Rennes.

Ils ont raison ! Le SNUDI FO 35 les salue et leur apporte son soutien !

Aujourd'hui encore, après deux ans de mise en œuvre, de dégradation des conditions de travail des personnels de toutes catégories, une exigence : abrogation des décrets PEILLON-HAMON, dits de réforme des rythmes scolaires, abandon des projets éducatifs territoriaux.

PLF 2016 : encore un Projet de loi de finance d'austérité

En poursuivant et renforçant la rigueur budgétaire pour viser une baisse artificielle du déficit public selon une vision idéologique et en y ajoutant une réduction du rendement de l’impôt sur le revenu pour des raisons politiciennes, le PLF 2016 fragilise encore les services publics de la République et accroît la suppression de missions et prestations publiques et sociales. (...)

En lien suivant, le communiqué de la CGT Force Ouvrière

http://www.force-ouvriere.fr/encore-un-projet-de-loi-de-finances-plf-d-austerite

A Air France comme ailleurs, qui sème la misère, récolte la colère !

Le SNUDI FO 35, avec l'UD FO 35, et la CGT Force ouvrière apporte son soutien total et inconditionnel aux salariés d'Air France, qui se battent pour le maintien de leurs emplois, leurs salaires, leurs conditions de travail. La violence, c'est celle du patronat qui, gavé des milliards du Pacte de responsabilité, non seulement ne crée aucun emploi, mais multiplie les plans de suppressions d'emplois; c'est celle du gouvernement qui répond à toutes les exigences du MEDEF, dérèglemente à tout va, multiplie les coups de force (accord PPCR dans la fonction publique), les provocations (sur le statut des fonctionnaires).

Il faut les arrêter, il faut créer le rapport de force, par la grève interprofessionnelle.

Lire le communiqué de soutien du CCN de la CGT Force Ouvrière du 8 octobre 2015 aux salariés d'Air France

http://www.force-ouvriere.fr/air-france-la-feets-fo-exige-l-arret-de-tout-projet-de

Rapport Mettling " transformation Numérique et Vie au Travail " : attention cheval de Troie !

Le 25 mars 2015, le gouvernement a demandé au DRH d’Orange, Bruno Mettling, d’établir une analyse sur les principaux enjeux et conséquences des évolutions liées au numérique sur les modes et organisations du travail. (...)

Lire les analyses de la CGT Force Ouvrière

http://www.force-ouvriere.fr/rapport-transformation-numerique-et-vie-au-travail-attention

Informations syndicales

Publié le

Rappel EVS aide à la direction

AG de tous les personnels
mercredi 7 octobre 14h30
dans les locaux de la FSU, rue Papu à Rennes

Rien n'est réglé, l'intersyndicale rappelle ses revendications :

  le maintien et la généralisation de l’'aide à la direction ;
  le renouvellement de tous les contrats ;
  le recrutement à hauteur des besoins ;
  la pérennisation de la fonction dans un cadre statutaire.

L'AG fera le bilan des actions de l'an dernier, discutera des revendications et des actions à mener pour obtenir satisfaction.

Grève et manifestation jeudi 8 octobre 2015 à l'appel de l'intersyndicale FO, CGT, Solidaires, FSU

Rassemblements et manifestations

Rennes : 11h00, place de la Mairie
St-Malo : 11h30, devant la CCI
Redon : 17h00, devant la sous-préfecture
Fougères : 17h30, devant la sous-préfecture

*  Télécharger le tract de l'UD FO 35
*  Lire l'appel intersyndical

Salaires des enseignants  : revalorisation immédiate !

On le savait déjà, mais une note de la DEPP (direction de l'Evaluation de la Prospective et de la Performance) d'octobre 2015 le confirme : le salaire net moyen des enseignants a baissé de 1% en euros constants ; en cause le gel du point d'indice et la hausse des cotisations pour pension civile (conséquence de la réforme des retraites de 2010.

Najat Vallaud-Belkacem, après le passage en force du premier ministre sur l'accord minoritaire PPCR communique : « cela signifie que des négociations vont pouvoir être ouvertes, afin d’améliorer la rémunération des enseignants, car c’est l’objectif de cet accord que de revoir les échelons indiciaires ».

Or, la réalité du PPCR, c'est le gel du point d'indice jusqu'en 2017. Après, qui sait ? Qui peut avoir confiance dans les " engagements " d'un gouvernement qui ne respectent pas même ses propres règles de dialogue social ?

Force ouvrière réaffirme ses revendications :

►  augmentation de 8% du point d’indice et attribution uniforme de 50 points sur l’ensemble de la grille indiciaire ;
►  aucune remise en cause statutaire ;
►  abandon de la réforme territoriale.

La FGF écrit au premier ministre pour exiger l'ouverture immédiate de véritables négociations.

*  Lire le courrier du secrétaire général de la FGF au premier ministre
*  Lire la note de la DEPP

Traité Transatlantique (TTIP)

Alors qu’il faut se battre chaque jour en Europe pour que l’harmonisation des droits sociaux ne se fasse pas par le bas, l’Union européenne n’a de cesse d’engager les États membres dans des accords de libre-échange remettant toujours plus en cause le progrès social et les droits des travailleurs.

En lien suivant, l'ensemble des analyses et positions de Force ouvrière :
http://www.force-ouvriere.fr/analyse-et-positions-de-force-ouvriere-sur-le-traite#tbalise