Informations syndicales

Publié le

Tous en grève jusqu'à abandon du projet

Malgré l’opposition de la totalité des organisations syndicales et de la grande majorité de la population, la Première ministre E. Borne a annoncé sa réforme des retraites.

Tous les personnels nés après le 1er septembre 1961 seraient touchés. L’âge légal de départ serait reporté de 62 à 64 ans. Impossible donc de partir en retraite avant 64 ans pour tous les personnels nés en 1966 et après ! En outre, pour partir à taux plein, il faudra 43 années de cotisations dès 2027, et non pas à partir de 2035, comme le prévoyait initialement la réforme Touraine. Dès le 1er septembre 2023, tout salarié souhaitant partir en retraite devra avoir 62 ans et 3 mois !

Mme Borne annonce également la suppression des régimes spéciaux… Cela ouvre la porte à une future suppression des régimes de retraite des fonctionnaires, dont le Code des pensions civiles et militaires, qui nous garantit une retraite calculée sur la base de 75% du traitement des 6 derniers mois de carrière.

Le SNUDI-FO 35 n’accepte ni report de l’âge légal de départ à la retraite, ni augmentation de la durée de cotisation, et appelle à la grève jusqu’à satisfaction.

NON au recul de l’âge de départ à la retraite
NON à l’allongement de durée de cotisation
RETOUR au départ à 60 ans avec 37,5 annuités

GRÈVE ET MANIFESTATION
Mardi 31 janvier
Rennes 11h00 Mail François Mitterrand

Une Assemblée Générale Éducation aura lieu après la manifestation
à 15h à la MJC du Grand Cordel
(ligne B, arrêt Châteaubriant/Joliot-Curie)

La déclaration préalable d’intention de faire grève est à envoyer avant vendredi 27 janvier minuit. Consulter notre page "Grève" pour plus d’information.

Télécharger la déclaration préalable à la grève (.pdf) (.doc)

Télécharger le tract de l’UD FO 35

Télécharger le communiqué intersyndical

Carte scolaire

Une véritable saignée dans les écoles du département : 75 fermetures (dont 52 à titre définitif) envisagées lors du Groupe de Travail de ce jeudi 26 janvier.

Beaucoup d'ouvertures à Rennes et sa périphérie alors qu'on retire toujours plus de moyens humains dans les campagnes (circo de Bain, Combourg et Chateaubourg).

Des ouvertures aussi en bilingue au détriment de fermetures en monolingue dans 5 écoles !

Le SNUDI-FO 35 invite les écoles qui revendiquent une ouverture, ou qui seraient victimes d'une fermeture au vu du projet de carte scolaire (à télécharger en cliquant sur ce lien), à nous contacter par mail ou au 06 43 03 93 67, afin que nous puissions défendre au mieux leur situation lors du CSA (ex CTSD) qui se réunira jeudi 2 février à 14h30.

Stage de formation syndicale "inclusion scolaire" :

Exigeons une scolarisation adaptée
pour les élèves à besoins éducatifs particuliers
- en classe ordinaire quand c'est possible -
- en classe ou en établissement spécialisé quand c'est nécessaire -

Le SNUDI-FO 35 dit OUI à l'inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers mais NON à l'inclusion sans limites : les besoins et les droits des élèves à besoins éducatifs particuliers, des autres élèves et des enseignants doivent être respectés.

Pour informer sur les possibilités d'action face à une situation particulière difficile et construire une action collective sur cette question, le SNUDI FO 35 organise un stage de formation syndicale :

mardi 4 avril 2023, de 9h30 à 17h00
dans les locaux du syndicat,
35 rue d'Echange à Rennes (métro Sainte Anne)

Pour les AESH, Les syndicats FO du 1er et 2nd degré organise une journée de stage supplémentaire le lundi 3 avril 2023 pour mieux connaitre ses droits (affectation, frais de déplacement, primes…)

Les stages de formation syndicale sont ouverts à tous, syndiqué-e-s ou non. Pour y participer, inscrivez-vous dès à présent auprès du syndicat qui vous adressera une convocation. La demande d'autorisation d'absence devra être envoyée à l'IEN au moins un mois avant la date du stage soit le vendredi 3 mars 2023 au plus tard.

Stage inclusion
Stage AESH

Informations syndicales

Publié le

Tous en AG après la manif !

C’est chose acquise, la grève du 19 janvier sera particulièrement suivie dans l’Education. Nous avons de nombreux retours de collègues grévistes voire d’écoles fermées ! Suite à la manifestation à Rennes, une AG Education se tiendra à la MJC de Bréquigny à 14h30 pour échanger sur les suites à donner à cette mobilisation massive. Organisez-vous au sein de vos écoles afin de constituer une délégation qui portera la voix des collègues lors de cette AG !

Les manifestations en Ille-et-Vilaine :
•    11h à l'esplanade Charles de Gaulle à Rennes
•    17h Sous préfecture à Redon
•    17h30 place A. Briand à Fougères
•    17h place du Général de Gaulle à Vitré
•    11h esplanade de l'Europe à Saint Malo
•    18h30 devant le lycée Chateaubriand à Combourg

Tract interpro Combourg
Tract AG


Carte scolaire : renseignez l'enquête pour votre école

Un groupe de travail traitant de la carte scolaire du 1er degré est convoqué jeudi 26 janvier 2023.

Pour préparer la carte scolaire, adressez-nous vos prévisions d'effectifs à l'aide de la fiche de préparation de rentrée. Ce travail de suivi nous permet de confronter vos prévisions avec celles de l'administration. Les écarts sont parfois importants. Il faut savoir que de nombreux IEN révisent au rabais les prévisions des directrices et directeurs notamment pour les TPS au grand profit des écoles privées.

Le SNUDI-FO 35 invite les écoles qui revendiquent une ouverture, ou qui craignent une fermeture suite à une baisse d’effectifs, à compléter la fiche de suivi du syndicat et l’envoyer par mail au syndicat (snudifo35@orange.fr) ou nous appeler directement (06 43 03 93 67). Cela nous permet également de faire valoir les situations particulières des écoles (élèves à besoins particuliers, classe bilingue…).

Télécharger la fiche de suivi

Stage de formation syndicale "inclusion scolaire" :

Exigeons une scolarisation adaptée
pour les élèves à besoins éducatifs particuliers
- en classe ordinaire quand c'est possible -
- en classe ou en établissement spécialisé quand c'est nécessaire -

Le SNUDI-FO 35 dit OUI à l'inclusion des élèves à besoins éducatifs particuliers mais NON à l'inclusion sans limites : les besoins et les droits des élèves à besoins éducatifs particuliers, des autres élèves et des enseignants doivent être respectés.

Pour informer sur les possibilités d'action face à une situation particulière difficile et construire une action collective sur cette question, le SNUDI FO 35 organise un stage de formation syndicale :

mardi 4 avril 2023, de 9h30 à 17h00
dans les locaux du syndicat,
35 rue d'Echange à Rennes (métro Sainte Anne)

Pour les AESH, Les syndicats FO du 1er et 2nd degré organise une journée de stage supplémentaire le lundi 3 avril 2023 pour mieux connaitre ses droits (affectation, frais de déplacement, primes…)

Les stages de formation syndicale sont ouverts à tous, syndiqué-e-s ou non. Pour y participer, inscrivez-vous dès à présent auprès du syndicat qui vous adressera une convocation. La demande d'autorisation d'absence devra être envoyée à l'IEN au moins un mois avant la date du stage soit le vendredi 3 mars 2023 au plus tard.

Stage inclusion
Stage AESH

Mouvement interdépartemental

Si vous avez participé au mouvement inter départemental ou si votre situation a changé (mutation du conjoint, titularisation avec effet rétroactif…), n’hésitez pas à envoyer un mail au SNUDI FO 35.

  Du 17 au 31 janvier : Phase de vérification du barème : affichage des barèmes provisoires dans SIAM.
Attention, le SNUDI FO n’a pas accès aux barèmes. N’oubliez donc pas de le vérifier et de revenir rapidement vers nous.

Si vous n’êtes pas d’accord avec les barèmes affichés, contactez le SNUDI-FO 35 afin que nous vous aidions à contester votre barème auprès du service du mouvement interdépartemental.

  6 février : Affichage des barèmes définitifs dans SIAM.
  10 février : Date limite de réception par la DSDEN des demandes d’annulation de participation.

Retrait de la réforme des retraites

Publié le

Tous en grève à partir du 19 janvier

Malgré l’opposition de la totalité des organisations syndicales et de la grande majorité de la population, la Première ministre E. Borne a annoncé sa réforme des retraites.

Tous les personnels nés après le 1er septembre 1961 seraient touchés. L’âge légal de départ serait reporté de 62 à 64 ans. Impossible donc de partir en retraite avant 64 ans pour tous les personnels nés en 1966 et après ! En outre, pour partir à taux plein, il faudra 43 années de cotisations dès 2027, et non pas à partir de 2035, comme le prévoyait initialement la réforme Touraine. Dès le 1er septembre 2023, tout salarié souhaitant partir en retraite devra avoir 62 ans et 3 mois !

Mme Borne annonce également la suppression des régimes spéciaux… Cela ouvre la porte à une future suppression des régimes de retraite des fonctionnaires, dont le Code des pensions civiles et militaires, qui nous garantit une retraite calculée sur la base de 75% du traitement des 6 derniers mois de carrière.

Le SNUDI-FO 35 n’accepte ni report de l’âge légal de départ à la retraite, ni augmentation de la durée de cotisation, et appelle à la grève jusqu’à satisfaction.

NON au recul de l’âge de départ à la retraite
NON à l’allongement de durée de cotisation
RETOUR au départ à 60 ans avec 37,5 annuités

GRÈVE ET MANIFESTATION
Jeudi 19 janvier
Rennes 11h00 Esplanade Charles de Gaulle

La déclaration préalable d’intention de faire grève est à envoyer avant lundi 16 janvier minuit. Consulter notre page "Grève" pour plus d’information.

Télécharger la déclaration préalable à la grève (.pdf) (.doc)

Télécharger le communiqué intersyndical 35

Les arnaqueurs !

Un trio d’arnaqueurs sévit dans le pays : Macron, Borne et Dussopt.

Ils mentent, ils manipulent, ils multiplient manœuvres et diversions pour nous voler notre retraite !

Il faut en avoir un sacré culot pour prétendre que notre système irait à la faillite ! Le Comité d’Orientation des Retraites (COR) dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas un repaire de révolutionnaires constate lui, pour le régime général, un excédent de 900 millions dégagé en 2021 portant le total du surplus à 3,2 milliards. Borne et ses sbires annoncent un pseudo déficit de 12 milliards en 2027 (eux qui  ne sont déjà pas capables de prévoir l’inflation dans 6 mois) sur un total de 300 milliards d’euros  collectés par an. À comparer aux 150 milliards d’exonérations de cotisations (notre salaire différé ne l’oublions pas !) accordées aux entreprises sans contre partes ni garantes concernant l’emploi !

Vous avez dit arnaque ?

Les mêmes promettent de prendre en compte la pénibilité dans leur contre réforme. Mais qui a supprimé les critères de pénibilité qui existaient (charges manuelles, postures pénibles, vibrations mécaniques..) si ce n’est Macron en 2017, cinq mois après son élection !

Le trio nuisible annonce aussi un montant minimum de 1200 euros pour les futures retraites. Pas de quoi pavoiser quand on sait que le seuil de pauvreté est fixé à 1128 euros et que les prix, notamment alimentaires, flambent. Précisons aussi qu’il faudra avoir une carrière complète pour avoir la garante de ce minimum. Pour bien des salarié(e)s, notamment les femmes, c’est mission impossible. On ne discute pas avec des arnaqueurs, on ne se concerte pas avec des menteurs et des manipulateurs, on se défend d’abord et on reprend la main par la mobilisation interprofessionnelle et la grève reconductible, sur la base de nos revendications !

Ni recul de l’âge de départ
Ni augmentation du nombre d’annuités
Retour au départ à 60 ans avec 37,5 annuités
Non au hold-up up sur les retraites complémentaires (AGIRC ARRCO)
Non à la remise en cause des régimes spéciaux
Oui aux jours heureux !

Nous refusons la retraite des morts !

Grève jusqu’à satisfaction
Manifestation 19 janvier
Rennes à 11h00 Esplanade Charles de Gaulle

Télécharger le tract de l’UD FO 35

 

Non au projet de réforme sur les retraites !

Publié le

Rassemblement mardi 10 janvier à 12h30
Place de la République (Rennes)


NON À LA RETRAITE DES MORTS !
RETRAIT DU PLAN MACRON !

En 2020, les salariés, les jeunes, les sans-emplois avaient sauvé le système de retraite actuel par une mobilisation massive, qui avait débuté le 5 décembre 2019 à l’appel des syndicats de la RATP. Durant plusieurs semaines entre décembre 2019 et février 2020, la lutte avait été acharnée.

Certains se plaisent à dire que le COVID avait seul contraint le gouvernement à suspendre son projet de retraites par points. Mais ne soyons pas dupes : la mobilisation et la reconduction de la grève avaient été un frein majeur pour bloquer le projet, qui n’a pas pu aboutir.

Boostés par un nouveau quinquennat, Macron et sa clique remettent le couvert en pointant du doigt le dit « déficit » du système actuel de financement des retraites pour modifier ses paramètres dans un sens toujours plus défavorable aux salariés et les faire ainsi travailler plus longtemps.

Lire la suite en téléchargeant le tract "NON à la retraite des morts !"

 

Informations syndicales

Publié le


2023, année noire pour l'Ecole Publique ?

La dotation budgétaire en postes dans les différentes académies est tombée lors du Comité Technique Ministériel du 13 décembre, voici celle de notre académie :
•    Dans  le premier degré : - 60 postes (- 667 nationalement)
•    Dans le 2nd degré : - 30 postes (- 481 nationalement)
•    Seulement 2 créations de postes chez les personnels administratifs débordés
•    Pas d’information précise sur le recrutement d’AESH.

Un sabrage annoncé dans l'académie de Rennes !

Ces chiffres laissent craindre le pire pour les mesures de carte scolaire pour la rentrée scolaire 2023 avec des dizaines de fermetures de classes prévisibles. Pour rappel, l’an passé la dotation académique de 0 poste avait conduit à la fermeture d’une soixantaine de classes en Ille-et-Vilaine.

Alors que tout manque, que les remplacements ne sont pas faits, que l’on recourt aux contractuels précaires, que les effectifs des classes ne cessent d’augmenter, le Ministre et ses représentants locaux osent encore supprimer des postes.

Ces mêmes responsables locaux vont encore nous servir la même chanson des baisses d’effectifs. Or, il faut savoir que les inspecteurs de l’Education nationale revoient de manière autoritaire à la baisse les prévisions des directeurs et directrices. Les enfants de 2 ans sont ainsi mis au ban des écoles car comptabilisés partiellement dans les effectifs au grand profit de l’école privée.

Un CSA académique (Comité Social d'Administration) se tiendra en janvier pour définir la répartition des moyens dans les départements (35, 22, 29, 56). En tout état de cause, et comme à son habitude, le SNUDI-FO 35 mettra tout en œuvre, pendant les instances, mais surtout en amont, pour défendre les dossiers qui lui seront confiés, et aider à l'organisation de la défense des écoles.

Le SNUDI-FO 35 invite les écoles qui revendiquent une ouverture, ou qui craignent une fermeture suite à une baisse d’effectifs, à compléter la fiche de suivi du syndicat et l’envoyer par mail au syndicat (snudifo35@orange.fr) ou nous appeler directement (06 43 03 93 67).

Télécharger la fiche "Préparation de la rentrée 2023"
Communiqué national FNEC FP-FO

Les annonces du ministre Ndiaye sont une provocation !

Le ministre Ndiaye, à l’instar de son prédécesseur Blanquer, a une nouvelle fois choisi les médias pour dévoiler ses dernières mesures.

Il annonce que « des professeurs des écoles interviendront en classe de 6e pour favoriser la transition entre l’école et le collège et soutenir l’apprentissage des savoirs fondamentaux. »

Remettre en cause les statuts des professeurs des écoles, remettre en cause l’enseignement disciplinaire dispensé par des professeurs certifiés ou agrégés dans les collèges tout en continuant à supprimer des postes : voici donc le choix du ministre !

C’est inacceptable !

D’autant plus qu’il y a fort à parier que les professeurs des écoles seront invités à intervenir au collège dans le cadre du pacte « travailler plus pour perdre moins » annoncé par Macron et Ndiaye aux enseignants, à savoir des rémunérations en échange de tâches supplémentaires.

Lire en intégralité le communiqué du SNUDI-FO

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>