Informations syndicales

Publié le

Mouvement

Le serveur du mouvement intra est ouvert depuis le 18 mars, jusqu'au 1er avril 2016.

Peu de modifications au règlement du mouvement cette année. Le SNUDI FO continue de dénoncer les postes à profil, pour la plupart totalement injustifiés (des qualifications, des diplômes existent pour la majorité d'entre eux), les "incompatibilités" de certains postes avec les temps partiel, qui sont autant de restrictions à l'exercice d'un droit statutaire, et l'obligation pour les personnels non titulaires d'un poste de formuler trois vœux géographiques.

La principale modification cette année est la suppression des postes réservés T1, ce qui va contribuer à fluidifier le mouvement. Ce sont des dizaines de postes classes supplémentaires par rapports aux années précédentes qui seront accessibles aux collègues, qui ne parvenaient pas, parfois depuis 10 ans, à obtenir de postes fixes.

Les titulaires première année participeront au mouvement général, pourront demander tous les postes. En phase d'ajustement, ils ne seront pas affectés sur des postes ASH, ni sur des postes de direction, s'ils n'en ont pas fait la demande.

Le SNUDI FO répond à toutes les questions relatives au mouvement par mail et téléphone (voir en-tête), et tous les mercredis après-midi, jusqu'à la fermeture du serveur au 35 rue d'Echange à Rennes.

Pour le suivi de votre mouvement, adressez-nous vos éléments de barème à l'aide la fiche de suivi ci-dessous, ainsi que votre liste de vœux.

Attention, si vous contestez les éléments de barème qui se trouvent sur i-prof (AGS, situation familiale) ou qui vous seront adressés par l'administration, n'attendez pas la CAPD, informez immédiatement la division du premier degré et le SNUDI FO, pour faire procéder aux modifications qui s'imposent.

Télécharger la fiche de suivi

EREA : maintien de tous les postes et des missions

L'IA a décidé, sur la base d'une note de service ministérielle, unilatéralement et dans la précipitation, de supprimer le service de nuit  des enseignants éducateurs dans les deux EREA du département, ce qui conduit à la suppression de quatre postes (deux à Rennes et deux à Redon), les services de nuit devant être effectués par des ASEN, personnels précaires et non formés.

Informés tardivement, au moment de l'ouverture du mouvement, les personnels ne savent pas quelles seront précisément leurs nouvelles missions, le temps et l'organisation de travail. Mais ils connaissent déjà les conséquences, néfastes sur les élèves, et donc sur l'ensemble de l'établissement.

Une intersyndicale SNUDI FO, SNUipp, SUD Education, CGT Educ'action, SE UNSA, SGEN CFDT s'est réunie, avec des personnels de l'EREA de Rennes et a décidé :

18 mars intervention intersyndicale au CTSD

mercredi 23 mars rassemblement devant l'IA à 14h30 à l'appel de l'intersyndicale ( pendant la réunion d'info sur les postes en EREA).

vendredi 25 mars rassemblement devant le rectorat à 14h :  CTA (Comité Technique Académique)

Au CTSD de vendredi du 18 mars, la réponse de l'IA aux différentes interventions a été des plus laconique. Il ne cherche pas à se justifier; il indique simplement qu'il n'y a pas de mesure de carte (aucun titulaire n'est chassé), que les postes sont pour l'instant "neutralisés", dans l'attente d'une politique académique cohérente sur la question. Il semble n'avoir rien arrêté sur les missions, le temps et l'organisation de travail des éducs qui restent. Il rapproche les internats des EREA de l'internat du collège de Tremblay, ou les services de nuit et surveillances de repas sont effectués par des ASEN. Pas de spécificité des EREA, donc ? Toujours la même logique inclusive qui vire à l'idéologie.

Pour l'intersyndicale, les postes doivent être restitués, les missions maintenues.

Salaires des fonctionnaires : rattrapage immédiat des pertes subies depuis 10 ans !

C'était la grande annonce gouvernemental : le dégel, enfin ! 1,2% d'augmentation de la valeur du point d'indice !

Même présenté comme cela, on est loin du compte. Pour le rattrapage des pertes subies depuis 10 ans, c'est 8% d'augmentation qu'il faudrait.

Mais la réalité des propositions gouvernementales est encore plus éloignée des attentes des fonctionnaires, et c'est pas demain la veille que le traitement net va augmenter. Tout d'abord, au titre de l'année 2016, ce n'est pas 0,6% d'augmentation que nous aurons, mais 0,3%, puisque la revalorisation ne sera appliquée qu'à partir de juillet. Compte tenu de l'augmentation de la retenue pour pension civile en janvier, en réalité, le salaire net des fonctionnaires aura stagné en 2016. Pour 2017, même chose, la revalorisation de 0,6% sera en partie effacée par la nouvelle perte subie en janvier.

Le SPASEEN FO, syndicat des personnels administratifs de l’Éducation Nationale illustre à travers quelques exemples la réalité du "dégel". En mars-avril, on ne se découvre pas d'un fil et on se mobilise, avec l'ensemble des salariés, pour en finir enfin avec les politiques d'austérité et de destruction des garanties collectives.

Lire le communiqué du SPASEEN FO

31 mars 2016, grève générale interprofessionnelle !

Pour le retrait de la loi "Travail", pour la satisfaction des revendications, la défense des garanties collectives (code du travail, conventions collectives nationales, statuts), à l'appel des syndicats de salariés FO, CGT, Solidaires, FSU, des organisations de la jeunesse UNEF, UNL, FIDL.

Parce que ce projet de loi concentre toute la politique libérale du gouvernement, toutes les attaques contre les garanties collectives des salariés, nous sommes tous concernés. Déjà, la nouvelle ministre de la fonction publique prépare l'application à la fonction publique d'une des dispositions de la loi, le CPA (Compte Personnel d'Activité), véritable usine à gaz visant à individualiser et réduire toute une série de droits aujourd'hui garantis par nos statuts.

Une intersyndicale premier degré se réunira demain à 16h30.

Rassemblements

RENNES : 11 h 00 Place de la Mairie
REDON : 11 h 00 Sous-préfecture
SAINT-MALO : 10 h 30 devant la Médiathèque, Grande Passerelle
FOUGÈRES : 17 h 30 Place Aristide Briand
VITRÉ : 17 h 30 Place du Général de Gaulle

Télécharger l'affiche confédérale 31 mars
Lire la déclaration unitaire d'Ille et Vilaine
Lire le tract de la FNEC FP FO
Lire la déclaration des  fédérations de l'EN du 21 mars

Pour aider à comprendre les enjeux, vous trouverez ci-dessous le remarquable travail effectué par les camarades du SNUDI FO 84 :

Télécharger le bulletin n°359 du SNUDI FO du Vaucluse

Ci-dessous, à ne pas oublier, la déclaration préalable, à adresser dès aujourd'hui, et au plus tard vendredi soir, le lundi 28 mars étant férié, à votre IEN, par courrier, fax, ou mail (par la boîte professionnelle Prenom.Nom@ac-rennes.fr).

Télécharger le modèle de déclaration préalable

Informations syndicales

Publié le

Mouvement

Mouvement inter départemental : cette année encore, les résultats sont catastrophiques pour les personnels qui continuent de subir, dans leur vie familiale, les conséquences des politiques d'austérité.

*  Lire le communiqué du SNUDI FO

Mouvement intra : le serveur sera ouvert du 18 mars au 1er avril, soit la quinzaine juste avant les vacances.

Le SNUDI FO répond à vos questions, tous les jours par mail ou téléphone, dans les locaux du syndicat, 35 rue d'Echange à Rennes les mercredis après-midis 16, 23 et 30 mars.

Pour assurer le contrôle des opérations de mouvement, adressez-nous la fiche de suivi, ci-dessous, accompagnée de votre liste de voeux.

*  Télécharger la fiche de suivi mouvement

Assez des politiques d'austérité, des contre réformes destructrices des garanties collectives des salariés !

La seule réponse possible,
c'est la grève interprofessionnelle !

Face à un gouvernement qui combat les salariés, dont toutes les réformes visent à satisfaire les revendications du patronat, il n'est plus possible d'agir secteur par secteur.

Le projet de loi El Khomri de destruction du code du travail concentre toutes les attaques : individualisation, éparpillement des droits, mobilité forcée, austérité salariale, suppression d'emplois... Toute la philosophie libérale de la politique gouvernementale s'y retrouve.

C'est la même logique qui préside à l'accord PPCR (Parcours Professionnels, Carrières, rémunérations) dans la fonction public, rejeté par FO, Solidaires et CGT, accord qui cadre les discussions sur les salaires en conditionnant toute proposition de revalorisation à l'amélioration des indicateurs macro-économiques. Cela, les signataires de l'accord le savent parfaitement. Le 17 mars, c'est une certitude, les propositions ministérielles seront honteusement insuffisantes.

Dans le premier degré, après la réforme des rythmes scolaires, la ministre s'est attaquée au décret définissant les obligations de service des enseignants. Il s'agissait là encore de déréglementer, d'accroître la territorialisation, en soumettant de plus en plus le travail des professeurs des écoles aux PEdT, et donc aux collectivités locales, d'augmenter le temps de travail, en ajoutant des missions, en répartissant nos ORS et ces missions sur l'ensemble de l'année scolaire, et non comme précédemment sur 36 semaines. Un nouveau projet de décret déréglementant encore davantage l'organisation de la semaine et de l'année scolaire va être présenté en CTM.

Austérité, casse des garanties collectives, dégradation des conditions de travail, ça suffit !

Le SNUDI FO 35, dans l'unité syndicale FO, CGT, Solidaires, FSU, UNEF, aux côtés des salariés du public et du privé, des jeunes, des chômeurs, des retraités, s'engage résolument dans  la construction de la grève interprofessionnelle pour le retrait du projet de loi "travail". Une telle victoire en appellerait d'autres ! Ce serait un formidable coup d'arrêt aux politiques d'austérité, dévastatrice socialement, économiquement et démocratiquement !

Retrait du projet de loi " travail "

Rassemblement
Jeudi 17 mars 2016
12h00 Place du Parlement à Rennes

Grève interprofessionnelle
FO, CGT, Solidaires, FSU
Jeudi 31 mars 2016

*  PPCR : lire le 4 pages du SNUDI FO
*  Décret dérogatoire semaine scolaire : lire le communiqué du SNUDI FO
*  Salaires : lire le communiqué de la FGF-FO
*  Loi travail : lire la déclaration unitaire du 14 mars
*  Loi travail : lire le communiqué de la FNEC FP FO
*  Grève interpro 31 mars : télécharger le tract de la FNEC FP FO

Informations syndicales

Publié le

Mouvement, début des opérations le 18 mars

Résultats du mouvement inter départemental, lundi 7 mars 2016.

Mouvement intra départemental :
La CAPD qui se prononcera sur le règlement du mouvement se tiendra le
jeudi 10 mars 2016
Ouverture du serveur du 18 mars au 1er avril 2016 (juste avant les vacances)

Pour toute information, contactez le SNUDI FO 35.

Temps partiels

La circulaire temps partiels a été adressé sur les boîtes i-prof des personnels. La logique reste la même que l'an dernier : le droit à temps partiel est "adapté" à la réforme des rythmes scolaires, ce qui globalement constitue une régression, puisque les personnels ne maîtrisent plus la quotité travaillée et rémunérée. Dans certains cas, cette nouvelle organisation conduit à la perte de droits à allocation de la CAF.

Par ailleurs, l'organisation des TRS (décharges et compléments de service) sera de nouveau entièrement revue, ce qui signifie pour ces collègues une affectation très tardive.

Nouveau recul cette année : la circulaire annonce des restrictions sur l'attribution des temps partiels sur autorisation.

Le SNUDI FO défendra le droit à travailler à temps partiel des enseignants du premier degré, comme il l'a toujours fait.

Date limite de dépôt de dossier : jeudi 31 mars 2016

Contactez le SNUDI FO 35

Postes adaptés

Le groupe de travail académique se tiendra le mardi 8 mars à 14 heures.

Pour toute information, pour la défense de votre dossier, contactez le SNUDI FO 35

Projet de loi El Khomri : FO dit non !

Ci-dessous le lien vers la pétition pour le retrait de la loi El Khomri,

https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci

Mercredi 9 mars 2016, à l'initiative de syndicalistes, d'étudiants, de pétitionnaires, un certain nombres de manifestations se tiendront un peu partout pour demander le retrait du projet de loi El Khomri de réforme du droit du travail.

Force Ouvrière y tiendra sa place.

Le 10 mars 2016, dans les locaux de l'UD FO d'Ille et Vilaine, meeting en défense du code du travail, contre le projet de loi El Khomri.

Ce texte n'est pas aménageable. C'est toute l'architecture du droit du travail qu'il renverse, exclusivement au détriment des salariés. Certaines dispositions sont particulièrement graves. Pour autant, c’est le texte dans son ensemble qui doit être retiré !

*  Lire le communiqué de la FNEC FP FO
*  Télécharger le tract confédéral + appel au meeting

carte scolaire 2016 : compte rendu

Publié le

Vous trouverez en liens suivants le compte rendu de la FNEC FP FO du CTSD et du CDEN carte scolaire des 23 et 26 janvier dernier, ainsi que sa déclaration préalable au CDEN.

Pour toute information relative à votre école (mesure de carte, ou absence de mesure, effectifs retenus, incidence sur les décharges, postes fléchés ou défléchés...), contactez le SNUDI FO.

Informations syndicales

Publié le

Modification des obligations de service

Augmentation du temps de travail, nouvelles missions hors enseignement, territorialisation renforcée, pour le SNUDI FO, le projet de décret est inacceptable. il s'adresse aux autres organisations syndicales.

*  Lire le communiqué du SNUDI FO

Défendre les titulaires remplaçants, c'est défendre le statut des PE

*  Télécharger le n° spécial de l'Ecole Syndicaliste

L'avenir des EREA, c'est avec des PE éducateurs

La note de service de préparation de la rentrée 2016, envoyée par la DGRH, permet aux Recteurs de décider de mettre fin aux missions de nuit assurées par les enseignants au sein des internats éducatifs des EREA et de les remplacer entre autres par des assistants d’éducation (AED). Les organisations syndicales SNUDI FO, SNUipp FSU, CGT Educ'action, SUD Education demandent audience à la ministre.

*  Lire le communiqué intersyndical

Négociations salariales dans la fonction publiques : pour une véritable revalorisation indiciaire !

C'est ce qu'attendent les agents, et non des mesures symboliques, comme Mme LE BRANCHU l'avait annoncé, rappelant que le cadre fixé de l'accord PPCR, non signé par FO, la CGT et Solidaires, lie la revalorisation aux indicateurs économiques.

Les fédérations syndicales FO, CGT, Solidaires, FSU, FAFP rappellent leurs exigences dans un communiqué commun. Exigen,ce de la fin du gel du point d'indice, exigence d'une véritable revalorisation permettant le rattrapage des pertes de pouvoirs d'achat, exigence des créations nettes d'emplois statutaires...

*  Lire le communiqué intersyndical

Mobilisation générale en défense du code du travail

Le projet de loi de Myriam El Khomri de réforme du droit du travail a été adopté en conseil des ministres. Ce texte, qui reprend les préconisations du rapport Badinter, constitue une attaque en règle contre l'ensemble des dispositions actuelles qui protègent les salariés.

Pour Force Ouvrière, il n'est pas question d'accepter un aménagement du texte, le retrait de telle ou telle disposition particulière, et avaliser ensuite 90% des attaques. Ce que nous revendiquons, c'est le retrait du projet de loi !

Force Ouvrière est déterminée à engager la mobilisation, dans l'unité, avec tous ceux qui partagent cet objectif.

Cette mobilisation concerne bien évidemment tous les salariés, du public et du privé. En effet, dans la fonction publique, les mêmes attaques sont à l’œuvre, sous d'autres formes, à travers plusieurs textes (loi mobilité, PPCR, décrets relatifs aux obligations de service, réforme territoriale...). Les statuts et nos garanties collectives ne résisteraient pas longtemps au tsunami qui menace le code du travail. C'est tous ensemble, public et privé, que nous devons faire barrage à ce texte.

Dans cette perspective, l'UD FO d'Ille et Vilaine organise un

meeting public
dans ses locaux, 35 rue d'Echange à Rennes,
jeudi 10 mars à 17h30.